Garnett et Rivers contre DeAndre Jordan et Bledsoe : le deal dont rêvait Boston

Les négociations sont au point mort entre les Los Angeles Clippers et les Boston Celtics concernant un transfert de Kevin Garnett et Doc Rivers. Les Clips ne veulent pas lâcher Bledsoe.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Garnett et Rivers contre DeAndre Jordan et Bledsoe : le deal dont rêvait Boston
Il ne s’agit plus d’une simple rumeur cherchant à réchauffer un mois de février marqué par la frilosité des GM's lors du marché des transferts. En effet, alors que le thermomètre affichait encore des températures proches de 0 degré, les dirigeants des Boston Celtics et des Los Angeles Clippers cherchaient à mettre en place un deal articulé autour de Kevin Garnett ou Paul Pierce, au choix. La franchise de « Lob City » n’était pas encore refroidie par une élimination au premier tour des playoffs. Quelques mois plus tard, la piste menant KG, PP et même Doc Rivers à Hollywood est brûlante. Depuis quelques heures, les deux staffs s’échangent les coups de téléphone dans l’espoir de monter un trade. Les Clips veulent Kevin Garnett et Doc Rivers, les C’s espèrent récupérer DeAndre Jordan, deux tours de Draft et surtout Eric Bledsoe. Quand à Paul Pierce, originaire de Los Angeles, il pourrait rejoindre ses deux compères après un buyout. Les fans des Clippers ne doivent pas rêver trop vite, on ne verra peut-être jamais un cinq : Chris Paul – Chauncey Billups – Paul Pierce – Blake Griffin – Kevin Garnett sous la tunique rouge et blanche. En effet, les négociations coincent à plusieurs niveaux. Premier point, sans doute le plus important, les Los Angeles Clippers rechignent à libérer Eric Bledsoe aux Celtics. Pour récupérer KG, ils souhaitent uniquement lâcher DeAndre Jordan et un tour de Draft. Pas complètement fou, Danny Ainge a senti la carotte venir. Le GM des Boston Celtics refuse tout échange n’incluant pas Bledsoe, surnommé « Mini LeBron » en référence au quadruple MVP de la ligue. Comme le rapporte CBS Sports, Doc Rivers possède une clause de non-concurrence dans son contrat (il lui reste trois saisons pour un total de 21 millions de dollars). Selon le règlement NBA, les Celtics peuvent réclamer du cash ainsi qu’un tour de draft pour libérer le coach. Danny Ainge réclame donc un deuxième choix au premier tour des Los Angeles Clippers, qui n’en proposent qu’un pour l’instant. A noter que le dernier coach à avoir été « échangé » est Pat Riley en 95, passé de New York à Miami contre un premier tour de draft et de l’argent. Pour les deux raisons cités précédemment, ça coince entre les Boston Celtics et les Los Angeles Clippers. A moins d’un effort de la part des dirigeants hollywoodien, Kevin Garnett n’enflammera pas le public du Staples Center. D’ailleurs, Doc Rivers s’est déjà remis dans l’optique de préparer la saison à Boston, d’après l’insider du Los Angeles Times.
Afficher les commentaires (15)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest