Bradley Beal : « Si je le peux, je mourrai dans ce maillot des Wizards »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Bradley Beal l'a promis, il ne quittera pas les Wizards de son plein gré avant la fin de son contrat. Une approche qui devient de plus en plus rare.

Les Washington Wizards ont beau être l'une des franchises les plus décevantes de ces dernières années, aucune des deux stars, John Wall et Bradley Beal, n'a jamais demandé son trade. Malgré les rumeurs, Beal continue de réaffirmer son attachement à l'équipe qui l'a drafté en 2012. Il l'a répété chez Yahoo Sports cette semaine, promettant de jamais mettre de pression avant la fin de son contrat comme certains de ses camarades dans la ligue.

"Je suis différent de beaucoup de gens, je déteste le changement. Si je le peux, je mourrai dans ce maillot des Wizards. Jusqu'à ce que ce jour arrive, je vais me battre et finir mon contrat. Si les Wizards veulent de moi, je reste. S'ils ne veulent plus de moi, ç'aura été super. [...] Je ne serai envoyé nulle part, les dirigeants ont été clairs avec moi. Jusqu'au jour où on m'obligera à porter un autre maillot, je vais tout faire pour gagner un titre".

Le contrat de Bradley Beal expire en 2021 et il ne dispose d'aucune option pour s'en dégager avant cette échéance. C'est plutôt rassurant de voir que des joueurs sont prêts à assumer la durée d'un contrat qu'ils ont signé sans songer à un départ prématuré en se mettant tout le monde à dos.