Coby White, le nouveau produit inflammable de la NBA

Coby White, le nouveau produit inflammable de la NBA

Sixième homme des Bulls, Coby White met le feu dans les défenses adverses à chacun de ses passages sur le parquet. Présentation d’un pyromane.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié

« C’est les cheveux. Ils me donnent des pouvoirs magiques. » C’est ainsi que Coby White a expliqué ses performances actuelles après avoir passé 33 points contre les Wizards ce weekend. Voilà qui donne une idée du jeune homme décontracté et enjoué qu’est le rookie des Bulls. Un rookie pas comme les autres. Contrairement aux stars de sa promotion, lui sort du banc. Mais ça ne l’empêche pas de faire des cartons. Il est devenu hier soir le premier débutant à enchaîner trois matches de suite à plus de 30 pions tout en étant remplaçant. 35, plus précisément, cette nuit. Son record personnel. Et pas contre n’importe qui. Le tout devant Chris Paul (et le Thunder), son mentor.

« J’avais dit à Coby qu’il ne marquerait pas 33 points. Il en a mis 35 », confiait le vétéran après la rencontre.

Comme CP3, White est un pur produit de la Caroline du Nord. La connexion s’est faite rapidement, quand il était encore au lycée. Il a alors été coaché par Paul en personne.

« C’est surréaliste pour moi de jouer contre des gars que j’ai eu l’occasion d’entraîner avec mon équipe AAU. Je suis heureux de le voir briller. Je suis heureux de le voir en confiance. Nous allons bosser ensemble cet été. »

En attendant de parfaire ses skills, Coby White allume les défenses NBA soir après soir. Il est impressionnant d’adresse : 13 sur 21 hier soir, avec un excellent 6 sur 9 derrière l’arc à trois-points.

« Je le dis depuis le début, il est vraiment spécial », assure son coéquipier Zach LaVine. « Il peut scorer comme personne. Il a trouvé son rythme et je pense qu’après son premier match à 30 points, il s’est dit ‘oh ce n’est pas si difficile.’ »

En effet, les 30 points sont rapidement à sa portée quand il met ses tirs. Et c’est le cas en ce moment. Le septième choix de la draft 2019 est bouillant, notamment derrière l’arc. Il rentre, il met le feu et il repart. En plus de ses 3 matches de suite à plus de 30 unités, il a déjà claqué 21 points en une mi-temps (contre les Grizzlies) et 23 points sur un quart temps (contre les Knicks).

« C’est un scoreur explosif. Quand ce mec prend feu, c’est comme de l’essence. Il devient brûlant », poursuit LaVine.

Le prototype même du sixième homme qui met le boxon. Jim Boylen, son coach, entend bien le laisser dans ce rôle pour l’instant. Histoire de ne pas le sortir de sa zone de confort. Ensuite, il faudra qu’il développe son jeu pour devenir plus qu’un simple scoreur en NBA (ce qui est déjà pas mal !). Avec Chris Paul pour l’aider, ça devrait le faire.

Le carton de Coby White cette nuit

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest