98 ORL
107 MIA
111 CHI
93 ATL
118 MIL
96 MIN
110 DEN
104 POR
87 LAC
102 DAL

Coupe du Monde, Gr. A : La pression est sur la Chine

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

La Coupe du Monde débute samedi prochain en Chine. L'occasion de vous présenter les groupes, les équipes et les joueurs clés du tournoi.

Coupe du Monde 2019, Groupe A : Pologne, Cote d’Ivoire, Venezuela, Chine.

Le premier groupe de la Coupe du Monde est clairement l’un des plus ouverts – pour ne pas dire l’un des plus faibles – avec quatre équipes qui n’ont pas l’habitude de jouer les premiers rôles lors des compétitions internationales. La Cote d’Ivoire, très solide en qualifications, a participé une seule fois au Mondial lors des trente dernières années (21ème en 2010). Le Venezuela, présent en 2002 et 2006 ainsi qu’aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, est un peu plus expérimenté. Sans jamais peser pour autant. La Pologne part favorite de la poule mais elle n’a plus disputé le tournoi depuis 1967. Mais les regards seront surtout tournés vers la Chine, pays hôte, qui nourrit des ambitions pour SA Coupe du Monde.

C’est une question de fierté. Yi Jianlian et ses coéquipiers auront à cœur de bien figurer devant leur public. Le peuple chinois, friand de balle orange, attend un résultat depuis longtemps. La sélection nationale a manqué la dernière Coupe du Monde et sa meilleure performance reste une huitième place en… 1994. Si le niveau de la CBA, la ligue locale, reste très modeste malgré les nombreux américains qui viennent y prendre quelques millions de dollars, la Chine tient à développer son basket. Pour être sûr d’être au rendez-vous, les joueurs de Li Nan ont effectué une préparation intense avec notamment un passage à la Summer League NBA de Las Vegas. D’abord dominés – une défaite de 41 points en ouverture contre le Miami Heat – ils sont progressivement montés en puissance pour finalement décrocher un succès historique contre les Charlotte Hornets (84-80).

La pression est sur leurs épaules. Ils devront l’assumer et se montrer fort mentalement. Mais le tirage au sort leur a été clément. Surtout qu’ils débuteront le tournoi avec un premier match contre la Cote d’Ivoire, peut-être l’adversaire le plus abordable du groupe. Il ne faudra pas se manquer d’entrée. Si la Chine accroche une place parmi les deux premiers, elle croisera ensuite le fer avec les qualifiés de la poule B, qui n’est pas la plus impressionnante de la compétition (Russie, Nigéria, Corée, Argentine). Il y a une vraie carte à jouer.

Joueurs à suivre :

Pologne : Mateusz Ponitka

Le maître à jouer de la sélection polonaise. Le nouvel ailier du Zénith Saint-Pétersbourg est un joueur complet qui apporte donc un peu de tout sur le terrain. Il y a neuf ans, il emmenait la Pologne en finale de la Coupe du Monde U17 – défaite contre les Etats-Unis – offrant ainsi une médaille d’Argent historique à son pays tout en étant élu dans le cinq majeur de la compétition. Un an après, l’un des plus grands espoirs du basket polonais brillait lors du Hoop Summit en claquant 17 points. Il arrive désormais à maturité, à 25 balais. Prêt à guider les siens.

Cote d’Ivoire : Souleymane Diabaté

Un joueur que le public français – du moins celui qui suit le championnat hexagonal – connaît bien. Passé par Dijon, Roanne, Nancy, Gravelines ou même le bitume du Quai 54, le slasheur est l’un des cadres de la sélection ivoirienne.

Chine : Zhou Qi 

La star montante du basket chinois. Le dernier à avoir joué en NBA, aux Houston Rockets, il y a un an. Il ne s’y est pas imposé et donc le géant (2,16 m) a décidé de revenir au pays pour la saison à venir. Mais il a tout de même accumulé de l’expérience dans la ligue la plus relevée du monde. Surtout qu’il est encore jeune. 23 ans. Il sera l’un des leaders de la sélection avec son partenaire dans la raquette Yi Jianlian – qui a lui aussi joué en NBA dans le passé. Comme lui, il peut s’écarter du cercle. Sa taille lui permet de contester des tirs et de briller dessous. Il a d’ailleurs été l’un des grands artisans de la victoire de la Chine contre les Hornets en Summer League en calant 17 points et 4 blocks.

Venezuela : John Cox

Le cousin de Kobe Bryant. Ce n’est même pas une vanne, ils ont vraiment un lien de parenté. Et c’est aussi un adepte de la Jeep Elite. Actuel joueur du SLUC Nancy, Cox est passé par Chalon, Le Havre ou encore Cholet et Pau-Orthez. C’est assez cocasse de le retrouver à la Coupe du Monde.

Pronostic :

1. Pologne
2. Chine
3. Venezuela
4. Cote d’Ivoire

Calendrier

31 août : Pologne - Venezuela à 10 heures, Chine - Cote d'Ivoire à 14 heures
2 septembre : Venezuela - Cote d'Ivoire à 10 heures, Chine - Pologne à 14 heures
4 septembre : Cote d'Ivoire - Pologne à 10 heures, Chine - Venezuela à 14 heures