Coupe du monde 2019-Gr. G : Du gâteau avant l’enfer pour les Bleus

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

La Coupe du Monde débute samedi prochain en Chine. L'occasion de vous présenter les groupes, les équipes et les joueurs clés du tournoi. Voici le groupe G, celui de l'équipe de France.

Coupe du Monde, Groupe G : France, Allemagne, République dominicaine, Jordanie.

On a du mal à considérer cette première phase de poules comme autre chose qu'un échauffement pour l'équipe de France. Certes, l'Allemagne, bourreau des Bleus lors du dernier Euro, y figure. Mais la Mannschaft a moins de noms ronflants et Vincent Collet a pratiquement le meilleur roster possible au moment de débarquer en Chine. La République dominicaine n'a aucune de ses deux stars NBA et la Jordanie n'est là que pour faire de la figuration. C'est donc pour préparer une suite beaucoup plus complexe que Nicolas Batum, Rudy Gobert et leurs camarades vont devoir prendre ces rencontres avec sérieux et développer une confiance et des automatismes.

Avec Batum, Gobert, Fournier, Ntilikina et Poirier, les Bleus comptent cinq joueurs NBA. Ajoutez à cela Nando De Colo, l'un des meilleurs basketteurs d'Euroleague depuis son retour sur le Vieux-Continent et des role players au profil intéressant à ce niveau, et la France possède l'un des effectifs les plus complets du tournoi. En plus de prendre leur revanche sur les Allemands, les Tricolores doivent montrer que ce qui viendra ensuite ne les effraie pas. Après avoir fini à l'une des deux premières places, la France affrontera les deux meilleures équipes du groupe H, aka "le groupe de la mort" de cette Coupe du monde, avec l'Australie, la Lituanie, le Canada et le Sénégal.

En ne finissant pas premiers de cette deuxième poule théorique, ce qui est très possible vu le niveau de l'opposition, les Bleus s'exposent à un quart de finale contre... les Etats-Unis, si Team USA finit première de ses deux poules comme le voudrait la logique. Autre adversaire potentiel dès le début de la phase finale : la Grèce de Giannis Antetokounmpo...

On récapitule. Pour atteindre le dernier carré de ce Mondial, la France devra donc très probablement passer sur le corps de la redoutable Australie, avant un quart contre Team USA ou la Grèce. Si rien ne capote avant, on aura quand même droit à des matches fichtrement excitants ! Si on avait peu d'espoir pour le groupe de transition qui avait officié à l'Eurobasket 2017, quelque chose nous dit que cette seconde campagne internationale sans les deux joueurs les plus importants de leur histoire (Tony Parker et Boris Diaw) va délivrer davantage de promesses. Malgré la difficulté du tableau, les quarts de finale sont atteignables et on peut rêver à un peu plus...

Joueurs à suivre

France : Rudy Gobert

La dernière fois que l'on a vu les Bleus en action dans une compétition officielle, il manquait clairement une présence intérieure dominante et dissuasive. Rudy Gobert est là cette année et la différence est fondamentale. Avec ce point d'ancrage, la France ne peut plus se permettre de sortir piteusement en huitièmes de finale comme en 2017 contre l'Allemagne. On parle quand même d'un joueur élu deux fois de suite meilleur défenseur de la meilleure ligue de la planète.

Allemagne : Maxi Kleber

Chez les Mavs, "l'autre enfant de Wurzburg" est un excellent contributeur et un joueur précieux. Avec la Mannschaft, il va trouver un terrain d'expression un peu plus important et sera un pilier important de l'aventure en Chine. S'il score peu en NBA, il est tout à fait capable de marquer régulièrement dans une compétition FIBA tout en conservant ses qualités défensives et son sens du rebond.

République dominicaine : Ronald Roberts

Les amateurs de Jeep Elite voudront voir ce que leur nouvelle recrue dans le secteur intérieur a dans le ventre. Roberts connaît bien les Allemands, qu'il affrontera lors du deuxième match, puisqu'il évoluait la saison dernière à Iena en Bundesliga. Auparavant, on l'a aperçu en D-League au début de sa carrière. En l'absence de Karl-Anthony Towns et Al Horford, il faudra bien qu'un big man sorte de l'ombre pour offrir un peu d'espoir aux Dominicains.

Jordanie : Dar Tucker

Les Jordaniens ont peu de joueurs référencés au haut niveau, mais la présence de l'arrière Dar Tucker va leur faire du bien. L'Américain, passé par Aix-Maurienne à deux reprises, a bourlingué avant de se poser dans le championnat argentin. International jordanien depuis 2016, il a été prépondérant durant les qualifications et sera la menace offensive principale de cette équipe.

Pronostic

1. France
2. Allemagne
3. République dominicaine
4. Jordanie

Calendrier Groupe G, Coupe du monde 2019

1er septembre : République dominicaine - Jordanie (10h30) et France - Allemagne (14h30)

3 septembre : Allemagne - République dominicaine (10h30) et France - Jordanie (14h30)

5 septembre : Allemagne - Jordanie (10h30) et France - République dominicaine (14h30)