CQFR : Miami éjecte les Bucks, LeBron un peu plus dans l’histoire

CQFR : Miami éjecte les Bucks, LeBron un peu plus dans l’histoire

Voici ce qu'il fallait retenir des 2 matches de la nuit en NBA. Miami est en finale de Conf et les Lakers ont pris les devants contre Houston.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Milwaukee Bucks - Miami Heat : 103-94 (1-4)

Los Angeles Lakers - Houston Rockets : 112-102 (2-1)

---

- Voilà, c'est fini. Milwaukee est sorti par la toute petite porte après avoir été considéré comme le grand favori pour remporter l'Est jusqu'à ce match-up cauchemardesque avec le Heat. Giannis Antetokounmpo n'a pas pu tenir sa place dans le game 5 et le Heat n'a cette fois pas relâché sa vigilance. Jimmy Butler (17 points, 10 rebonds et 6 passes) et sa bande ont renvoyé les Bucks à la maison avec un paquet de questions à régler pendant l'intersaison.

Une semi bonne nouvelle est quand même tombée juste après l'élimination : Giannis Antetokounmpo a expliqué qu'il ne demanderait pas son trade la saison prochaine, même s'il ne signait pas de prolongation avec les Bucks. Une paix d'esprit toute relative pour Milwaukee, qui va devoir trouver comment passer le cut en playoffs avant que sa superstar ne décide en 2021, à la fin de son contrat, qu'il est temps de voir autre chose que le Wisconsin.

Les deux équipes favorites pour signer Giannis Antetokounmpo en 2021

- Pour en revenir à Miami, qui va retrouver la finale de Conférence six ans après son dernier séjour lorsque LeBron James n'était pas encore rentré à Cleveland, le Heat a été un peu cueilli à froid. Le match a commencé sur un 28-15 pour Milwaukee et le scénario fou de la poursuite de la remontada commençait doucement à se dessiner. Les Floridiens se sont réveillés et ont fait ce qu'ils font de mieux depuis le début de playoffs : partager le ballon et les tirs en attaque. Butler, Dragic, Adebayo, Herro et Olynyk ont tous inscrit entre 12 et 17 points et ont sereinement remonté la pente pour achever les Bucks.

- C'est la première fois de sa carrière que Jimmy Butler va jouer pour une place en Finales NBA. Même si Boston ou Toronto partira sans doute favori, parier contre Miami et son nouveau leader charismatique ne semble pas être une très bonne idée. D'ailleurs, la dernière fois qu'une équipe aussi "mal" classée en saison régulière est allée en finale de Conférence, elle est allée en Finales NBA derrière. Il s'agissait des New York Knicks de 1999, battus par les Spurs pour le titre.

- Tyler Herro n'est pas qu'un superbe scoreur. Il sait aussi délivrer des passes délicieuses.

---

- Les Lakers ont repris le contrôle de la série face aux Rockets, mais ça n'a pas été une partie de plaisir. Ce n'est que dans le dernier quart-temps, qu'ils ont ouvert par un 10-0, que les Californiens se sont donnés un peu d'air grâce notamment à un gros regain d'intensité en défense.

Evidemment, difficile de ne pas mentionner l'impact de LeBron James sur ce game 3. Le King, qui est devenu le joueur avec le plus de victoires en playoffs dans toute l'histoire de la NBA, y est allé de ses 36 points, 7 rebonds, 5 passes et 4 contres pour répondre aux efforts du tandem Harden-Westbrook.

Les deux compères de Houston étaient cette fois bien réveillés et synchrones. Le backcourt texan a compilé 63 points, 19 passes et 19 rebonds. En revanche, si Westbrook a inscrit 11 des 20 points des Rockets dans le dernier quart-temps fatidique, Harden n'y a mis qu'un seul panier...

- On sait, on répète l'âge et l'ancienneté de LeBron un jour sur deux. Mais combien d'athlètes de 35 ans et avec 17 saisons dans les pattes sont capables de faire ça sur le plan physique ? Pour son 8e contre de la série, déjà, le "King" est allé anéantir la tentative d'Austin Rivers avec une telle violence...

Rajon Rondo est un sociopathe du basket, preuve n°512

- Rajon Rondo a définitivement l'air d'avoir retrouvé ses jambes (et sa tête) de 20 ans. L'apport du meneur vétéran a encore été hyper précieux dans ce game 3 contre les Rockets : 21 points et 9 passes à 3/5 à 3 points pour l'ancien Celtic, "aka" "la plus-value swag" des Lakers selon son coach Frank Vogel. Plus important encore, Rondo a inscrit 8 des 10 points du 10-0 imprimé par les Lakers pour ouvrir le 4e quart-temps et prendre définitivement les devants. "Playoffs Rondo" is real !

- On en viendrait presque à oublier Anthony Davis, qui a montré qu'il avait aussi des qualités de playmaker (6 passes décisives) et pouvait sortir un match à 26 points et 15 rebonds sans donner l'impression d'être hyper dominant. "AD" a aussi contribué à la montée en puissance défensive décisive des Lakers dans le 4e quart-temps. Bon point aussi pour Kyle Kuzma, ses 14 points et son sérieux. Il faut noter que Kuzma et Rondo, à eux deux, ont plus scoré que Westbrook et Harden en deuxième mi-temps.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest