115 NOP
104 POR
95 MEM
114 GSW
120 SAC
116 PHO
112 LAL
107 OKC

CQFR : Morant fait kiffer, les Warriors inquiètent

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des cinq matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Warriors @ Thunder : 92-120

Nets @ Grizzlies : 133-134 après prolongation

Heat @ Wolves : 109-116

Blazers @ Mavs : 121-119

Hornets @ Lakers : 101-120

---

- L'action de la nuit est clairement pour Jae Crowder. 80% des fans ne se souvenaient sans doute pas qu'il portait désormais les couleurs de Memphis, mais 100% apprécieront son shoot au buzzer pour arracher la gagne en prolongation contre les Brooklyn Nets. Au-delà du sang froid de l'ancien joueur des Celtics et du Jazz notamment, on aime particulièrement ce qu'a fait Ja Morant sur l'action.

- Morant, pour rester sur son cas, a réussi une très belle perf et a tenu la distance dans son duel avec Kyrie Irving. Si "Uncle Drew" a sorti un nouveau carton (37 points), le rookie des Grizzlies a été plus adroit (30 points à 13/22) avec 9 passes décisives à la clé. Avant ça, il avait inscrit le panier de l'égalisation et contré Irving pour aller en prolongation. En l'absence de Zion Williamson, l'ancien de Murray State se positionne déjà comme un outsider très crédible dans la course au Rookie de l'année.

- On ne s'y attendait pas forcément, mais les Wolves sont le tube de la rentrée ! Trois victoires en trois matches pour Minnesota, la dernière en date dimanche lors de la venue du Miami Heat. Le plus fort dans ce nouveau succès, pas si étonnant en lui-même contre une équipe privée de Jimmy Butler, c'est qu'Andrew Wiggins y a été absolument déterminant. Au relais de Karl-Anthony Towns (23 points, 11 rebonds), gêné par la défense floridienne, le Canadien a renversé une situation compromise. Alors que les Wolves étaient derrière à l'entame du dernier quart-temps, Wiggins a claqué quatre paniers à 3 points et 16 de ses 25 pions dans es 6 dernières minutes de la rencontre. On va attendre avant de s'enflammer après des années de frustration à son sujet, mais le n°1 de la Drat 2014 a peut-être trouvé le coach qu'il lui fallait avec Ryan Saunders.

- Le Heat a perdu, mais on a encore vu Kendrick Nunn, petite sensation de l'été en Summer League, envoyer du pâté dans le cinq de départ avec 25 points à 5/9 à 3 points. Il devrait regagner le banc lorsque Jimmy Butler fera ses débuts, mais Erik Spoelstra a trouvé un renfort très intéressant dans une période compliquée en termes de gestion d'effectif entre les indisponibilités des uns et les craquages de Dion Wai..., euh, des autres.

- Encore un match abominable de la part des Warriors. Ce n'est que le début de saison, mais la mise en route est vraiment très compliquée pour les quintuples finalistes consécutifs. Après avoir reçu une énorme gifle contre les Clippers, les Californiens ont pris une mandale bien lourde de la part d'un adversaire moins prestigieux : Oklahoma City. Défensivement, les Dubs avaient à nouveau activé le mode passoire (120 points encaissés...) et l'attaque est tristement limitée aux exploits sporadiques de Stephen Curry (23 points). Un coup d'oeil au banc et aux noms qui le composent peut rendre encore plus inquiet : Spellman, Paschall, Bowman, Evans, Poole et Lee ont tous joué entre 12 et 27 minutes. Le cinq Curry-Russell-Robinson III-Green-Chriss est un désastre et Steve Kerr va devoir vite trouver quelque chose pour donner espoir aux fans...

- Le Thunder s'est fait plaisir, à commencer par deux des recrues majeures de l'été, Danilo Gallinari (21 points) et Shai Gilgeous-Alexander (19 pts). Jamais, depuis le déménagement depuis Seattle, le Thunder n'avait gagné avec une telle marge contre les Warriors...

- Le match le plus sexy de la nuit, sur le papier et dans les faits, opposait Dallas à Portland. Les Blazers l'ont emporté dans une fin de partie incertaine et assez curieuse. Sans surprise au final, Damian Lillard a été l'acteur le plus clutch de la rencontre. Il a d'abord permis à Portland de passer devant à 26 secondes de la fin, puis, après un panier à 3 points raté par Luka Doncic et une faute sifflée contre lui, a poussé Rick Carlisle à poser un challenge en réclamant un visionnage de l'action. Les arbitres ont déterminé que Lillard n'avait pas commis de faute sur Finney-Smith, et les deux lancers qui auraient pu permettre aux Mavs d'aller en prolongation se sont transformés en entre-deux. C'est là que Kristaps Porzingis s'est loupé et à dévié le ballon vers... les Blazers.

- Avant ça, CJ McCollum s'était mis en tête de répondre au tandem Doncic-Porzingis. Avec 35 points, le roi de la mi-distance a tenu le choc contre le duo européen. Doncic a manqué de justesse en fin de match, mais a frôlé le triple-double (29 points, 12 rebonds et 9 passes), "KP" y allant de ses 32 points pour confirmer sa forme ascendante. Cette rencontre ressemblait en tout cas fort à une opposition qu'on pourrait retrouver en playoffs dans quelques mois si tout se passe bien pour les deux équipes...

- Kentavious Caldwell-Pope commençait à être quasiment victime de cyber-harcèlement à cause de son entame de saison catastrophique à 0/9 après deux matches. On voyait fleurir des mugshots avec la mention "cet homme est recherché pour avoir volé 16 millions de dollars". "KCP" a réagi lors de la victoire des Lakers à domicile contre les Hornets avec 10 points en 19 minutes à 4/8. Il a en tout cas été applaudi par les fans après son premier panier, à mi-chemin entre moqueries et soulagement...

- Dans cette partie, LeBron James et Anthony Davis ont combiné efficacement - encore heureux vu l'opposition - avec un "King" créateur (12 passes pour 20 points) et un "AD" à la finition (29 points et 14 rebonds à 10/19). On notera que Dwight Howard s'est bien bougé contre son ancienne équipe avec 16 points, 10 rebonds et 4 contres, histoire de rappeler à ceux qui l'avaient oublié (à peu près tout le monde), qu'il a été élu trois fois meilleur défenseur de la ligue, même si on a l'impression que c'était en 1960.