CQFR : Embiid is back, Mirotic invincible sans sa barbe

CQFR : Embiid is back, Mirotic invincible sans sa barbe

Voici ce qu'il fallait retenir des trois matches de playoffs NBA disputés cette nuit.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

- On a beau savoir que l'effectif de Portland est limité et manque de talent derrière le duo Lillard-McCollum et Jusuf Nurkic, on ne s'attendait pas à voir les Blazers menés 3 à 0 et au bord du sweep. Pourtant, c'est complètement logique vu la physionomie des matches en question.

- Vous vous souvenez du Nikola Mirotic du début de saison ? Celui qui, après s'être mangé une patate de forain en traître par Bobby Portis, était revenu sous la forme d'un Michael Jordan de 2,08m juste pour emmerder ses dirigeants et contrarier leurs plans de tanking ? Il était de retour cette nuit sous un maillot des Pelicans pour désosser les malheureux Blazers : 30 points à 4/6 à 3 points 8 rebonds et 3 interceptions pour le Monténégrin (bon OK, "l'international espagnol").

- D'ailleurs, le saviez-vous, les Pelicans n'ont pas perdu le moindre match depuis que Nikola Mirotic s'est rasé la barbe ? NOLA est à 8-0 avec "Beardless Miro" !

- On ne sait pas si c'est la paternité, l'usure d'une saison où il a été absolument magnifique ou simplement un mauvais match-up, mais Damian Lillard a rarement été aussi poussif que sur cette série. Dans le game 3, "Dame" n'a pas connu de craquage en termes d'adresse comme cela peut parfois lui arriver, mais une impression visuelle étrange a encore accompagné son match. Comme s'il n'avait pas le coup de gaz habituel et l'allure qui font de lui l'un des meilleurs meneurs de la ligue depuis des mois.

- "Boogie" Cousins était dans la salle et a été acclamé par le Smoothie King Center lorsqu'il est apparu sur l'écran géant. C'est la première fois que le pivot All-Star revenait à New Orleans depuis sa grave blessure. Le timing est plutôt bien choisi.

- On adore Justise Winslow et on est contents de le voir peser au Heat, notamment avec des matches comme celui de cette nuit à 19 points et 10 rebonds contre Philly. On aime moins le voir tenter d'écraser le masque de Joel Embiid avec son pied, puis essayer de le briser avec ses mains. Attention au karma...

- Joel Embiid n'avait pas franchement l'air dérangé par sa protection. En 30 minutes, le Camerounais a calé 23 points et 7 rebonds à 3/4 à 3 points en allant 15 fois sur la ligne. Quand il est sur le terrain, l'atmosphère et la problématique change pour l'adversaire. Et Philly, comme dans ce game 3 remporté à Miami, ressemble à un finaliste NBA plus qu'à une équipe de jeunes qui espère faire un petit bout de chemin...

- Inspirés par le retour d'Embiid, Dario Saric (21 points) et Ben Simmons (19 points, 12 rebonds, 7 passes et 4 interceptions) ont eu bien plus de marge de manoeuvre pour eux aussi faire cauchemarder le Heat.

- L'atmosphère était lourde à l'AT&T Center et malgré leurs efforts vaillants, on avait presque envie de dire aux Spurs de lâcher l'affaire et d'aller soutenir leur coach.

- Tony Parker a expliqué qu'il considérait Gregg et Erin Popovich comme "ses parents depuis qu'il a 19 ans". Très peu utilisé dans les premiers matches de la série, "TP" a signé 16 points en 17 minutes en sortie de banc malgré la défaite contre les Warriors. Ça ressemblait à un petit hommage.

- A priori, Kevin Durant et Shaun Livingston, tous les deux blessés en cours de match, n'ont rien de sérieux. Mais c'est quand même fou de voir les Warriors être autant touchés par des pépins physiques cette saison.

- Avant de se tordre la cheville, "KD" avait montré qu'il ne s'était pas déplacé à San Antonio par pure sympathie pour Pop. Le MVP des Finales 2017 a eu le temps de planter 26 points avec 9 rebonds et 6 passes.

Les résultats de la nuit en NBA

Sixers @ Heat : 128-108

Trail Blazers @ Pelicans : 102-119

Warriors @ Spurs : 110-97

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest