Portland en galère ? Damian Lillard a activé le « cheat code » !

Portland en galère ? Damian Lillard a activé le « cheat code » !

Le meneur de jeu des Portland Trail Blazers Damian Lillard a été fantastique dans le money-time pour permettre la victoire de son équipe.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

C'est la force des grands joueurs. On sait exactement ce qu'ils vont faire, mais leurs adversaires restent incapables de les stopper. Quand les Portland Trail Blazers jouent un money-time serré, tu sais que Damian Lillard va prendre le jeu à son compte. Et pourtant, il devient impossible à arrêter.

L'Oklahoma City Thunder en a fait l'amère expérience la nuit dernière. Menée de 24 points au cours de la seconde période, la franchise dirigée par Mark Daigneault a réalisé un come-back retentissant. Avec le momentum, cette jeune équipe pensait pouvoir arracher la victoire.

Mais c'étant sans compter sur Lillard. Dans les moments chauds, le meneur de jeu des Blazers ne se cache pas. Au contraire, il prend ses responsabilités. OKC le savait pourtant. Mais OKC a mordu la poussière...

Damian Lillard, roi du money-time

Dans les ultimes 251 secondes de cette rencontre, le joueur de 30 ans a tout simplement marqué 12 de ses 31 points. En feu, il a affiché une confiance sans limite en lui. 12 points, 4 paniers à longue distance en 4 tentatives pour définitivement faire basculer ce match en faveur de son équipe (115-104).

Il ne s'agit pas d'un secret, Lillard s'impose comme l'un des joueurs les plus clutchs de la NBA. Le fameux "Dame Time" est devenu quasiment une habitude pour une star habituée à faire des miracles dans l'Oregon. Une vraie philosophie pour le natif d'Oakland.

"J'ai regardé le score (à 4:48 de la fin), j'ai vu que ça ne marchait pas, alors je devais être le facteur déterminant. C'est le moment de gagner ou de perdre. Il faut faire l'action, il faut prendre le tir, l'équipe a besoin d'être portée.

Il faut être capable de reconnaître un tel moment et surtout être prêt mentalement, peu importe le match, de le vivre à fond. Il faut profiter de cette opportunité de prendre tes responsabilités et de briller au moment le plus important", a raconté Damian Lillard face à la presse.

Et on peut dire que Lillard aime décidément briller dans les moments les plus importants ! Surtout, il a vraiment cette capacité à se transformer dans le money-time. Car avant son 4/4 décisif derrière l'arc, il était dans une très mauvaise soirée dans l'exercice : 1/11 !

Beaucoup de joueurs, avec un tel manque d'adresse, auraient douté à l'approche de la fin du match. Ils auraient privilégié des paniers faciles en pénétration. Pas Lillard. Peu importe le reste de la partie, il faut savoir prendre ses responsabilités.

Une preuve que Damian Lillard est le joueur le plus clutch de la NBA

Les Blazers peuvent lui dire merci

En attendant, Lillard continue de faire des miracles avec les Blazers. Même si certains éléments (coucou Gary Trent Jr) profitent de la période actuelle pour s'affirmer, Portland évolue actuellement sans plusieurs joueurs majeurs comme CJ McCollum et Jusuf Nurkic.

Un peu esseulé, le meneur parvient tout de même à maintenir son équipe dans le Top 4 (17 victoires - 10 défaites) de la très concurrentielle Conférence Ouest. D'ailleurs, les Blazers, même diminués, restent performants avec notamment 8 victoires pour 2 défaites sur les 10 derniers matches.

Dans le sillage du leader Lillard, cette équipe parvient à conserver un bon rythme. Et ils se montrent conscients de la chance de pouvoir compter sur une telle star.

"J'ai été le voir et je lui ai dit : 'tu es fou mec !'. Il est comme un cheat code ! Je n'ai jamais vu un truc comme ça avant et pourtant j'ai joué avec de très grands joueurs. C'est dingue !

Franchement, c'est impossible de défendre sur lui. Ce ne sont pas des mauvais tirs, ce sont des bons tirs. Pour les autres, oui ce sont des mauvais, mais pas pour Dame", a jugé son partenaire Enes Kanter.

"OKC était de retour dans le match, avec confiance, ils avaient le momentum sur la fin de la partie. Mais bien évidemment, Dame a pris de gros tirs - c'est un euphémisme - à la fin pour terminer cette rencontre", a savouré le coach Terry Stotts.

Encore une fois héroïque dans le money-time, le patron des Blazers reste finalement fidèle à lui-même. Et c'est justement cette répétition qui prouve que Damian Lillard est un joueur incroyable.

Damian Lillard ne rejoindra jamais une super team pour une raison bien précise

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest