Dwight Howard : « Il faut qu’on joue comme si on s’aimait bien »

Dwight Howard est jaloux de l’alchimie qui se dégage des Clippers. Visiblement, ce n’est pas la même chez les Lakers.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dwight Howard : « Il faut qu’on joue comme si on s’aimait bien »
Lors du grand duel fratricide Lakers/Clippers de vendredi soir, Dwight Howard a noté une différence de taille entre les deux clubs de Los Angeles : la façon dont semblent s’entendre les joueurs des Clips sur le terrain.
« On voit qu’ils s’aiment vraiment beaucoup en dehors aussi », a-t-il expliqué à ESPN.   « Il faut qu’on progresse là-dessus. Il faut qu’on joue comme si on s’aimait bien même si on n’est pas les meilleurs amis en dehors. Peu importe la situation, quand on rentre sur le terrain, dans les vestiaires ou dans la salle, il faut qu’on se respecte les uns les autres et ce que chacun peut apporter à l’équipe. »
Voilà qui devrait à nouveau faire jaser et qui devrait donner des arguments à ceux qui reprochaient à Dwight Howard de trop se plaindre dans les médias du temps où il jouait à Orlando.
« Tout commence par la façon dont on s’entend en dehors du terrain. Je pense que s’il y a une bonne relation entre les gens dans le privé, elle ne peut que s’épanouir sur le terrain. Mais ça prend du temps de développer ça. Tu ne peux pas assembler une équipe et attendre des gens qu’ils deviennent les meilleurs amis du monde du jour au lendemain. Ce n’est pas comme ça que ça se passe. »
Pour apporte de l’eau au moulin de Dwight Howard, c’est vrai que durant ce match, il y a une une situation assez étrange lorsque Jordan Hill s’est blessé assez sévèrement à l’a cheville… et que pas un seul de ses coéquipiers n’est venu voir comment il allait. Mike D’Antoni a même mentionné cet incident durant l’entraînement qui a suivi mais il pense qu’il s’agit plutôt d’une sorte de moment d’absence collective, plutôt que d’une preuve d’animosité ou d’indifférence. En revanche, Mike D a convenu que l’entente entre Dwight Howard et Steve Nash sur le terrain ne portait pas encore ses fruits.
« Je ne sais pas si c’est parce qu’ils n’ont pas pu faire le training camp ensemble ou si c’est parce que Steve n’était pas avec nous sur le début de saison, mais il faut que leur relation sur le parquet soit bien meilleure. Pour l’instant, elle ne nous permet pas d’obtenir les tirs faciles dont nous avons besoin. »
Quant au fait de devoir être les meilleurs amis du monde pour gagner des titres ensemble, Kobe Bryant et Shaquille O’Neal ont probablement des avis différents…
Afficher les commentaires (42)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest