125 WAS
118 LAC
92 MIA
104 BKN
114 NYK
118 POR
91 ORL
93 TOR

Espagne-Slovénie : La Roja a trouvé plus fort qu’elle !

N.SPar N.SPublié

La Slovénie continue son EuroBasket de rêve puisqu’elle vient de disposer largement de la grande Espagne en demi-finale 92-72.

L’affiche de cette première demi-finale était alléchante entre la Slovénie qui a épaté tout son monde lors de cet EuroBasket, et l’Espagne grande favorite à sa propre succession. Malheureusement pour cette dernière, elle a cette fois-ci trouvé un adversaire à sa taille et ne disputera que le match pour la médaille de bronze. Goran Dragic (15 points) aura l’occasion de boucler sa carrière internationale avec un titre en sélection nationale, le premier dans l’histoire du pays.

La Slovénie était prévenue. Pour accéder à l'étape supérieure et cette finale dimanche, elle devait faire le match parfait. Et c'est exactement ce qu'elle a fait en dominant cette rencontre d'un bout à l'autre, avec notamment un gros coup d'accélérateur en troisième quart-temps pour dépasser les quinze points d'écart. Même lors du passage en zone des ibériques en 4e quart, elle a su gérer défensivement quant elle perdait des ballons en attaque. Impériaux en défense, les Slovènes ont surtout été bénis des dieux du basket de l'autre côté du terrain. Leur adresse exceptionnelle derrière l'arc (14/25 !!), dont plusieurs shoots à des moments importants quand l'Espagne tentait de revenir, a porté cette équipe vers un succès historique.

Cinq joueurs à plus de 10 points, Luka Doncic presque en triple-double

Moins fringuant au scoring, Luka Doncic a encore prouvé qu'il était le prochain phénomène du basket européen avec un quasi triple-double (11 points, 12 rebonds et 8 passes). En réalité, c'est tout un collectif qui a brillé avec cinq joueurs à 10 unités ou plus dont 15 pour le naturalisé Anthony Randolph.

Reste désormais à gravir cette dernière marche pour Luka Doncic et consort afin de ramener le plus précieux des métaux dimanche contre un adversaire redoutable, que ce soit la Russie, autre surprise de l’Euro, ou la Serbie à qui il manque l’or pour sa génération dorée.

Boxscore :