Gary Vitty : « Kobe m’a appris que le talent est la chose la plus surcoté au monde »

Gary Vitty, le préparateur physique historique des Lakers, a confié quelques pépites savoureuses au sujet de Kobe Bryant.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Gary Vitty : « Kobe m’a appris que le talent est la chose la plus surcoté au monde »

Gary Vitty a travaillé en tant que préparateur physique des Los Angeles Lakers pendant 32 ans. Une éternité dans le monde toujours en mouvement de la NBA qui lui a permis de côtoyer certains des meilleurs joueurs de l’histoire, dont, bien entendu Kobe Bryant.

On pourrait imaginer que quelqu’un qui a accompagné son équipe en finales NBA à douze reprises pourrait être un peu blasé, mais quand on prononce le nom de Kobe Bryant, son œil s’illumine et sa langue se délie.

Dwyane Wade raconte encore une anecdote dingue sur Kobe Bryant

« Kobe avait retiré ‘‘je ne peux pas’’ et ‘‘je ne pourrai pas’’ de son vocabulaire »

Il a notamment livré une analyse très pertinente au sujet du regretté Black Mamba, en détaillant ce qui le différenciait réellement du reste de ses pairs. Selon Gary Vitty, la différence n’est pas à chercher du côté du talent, mais du mental.

« Kobe était talentueux, mais ce n’était pas le joueur le plus talentueux de tous », explique-t-il.

« Je peux vous le dire, je les ai tous vus et Kobe n’avait rien de particulièrement spécial de plus que les autres. Certains joueurs avaient plus de talent que lui.

Mais alors, qu’est-ce qui explique que des joueurs plus talentueux que lui aient terminé sans la moindre bague alors que lui en a gagnées cinq ? Revenons à cette histoire de talent. Kobe m’a appris que le talent est la chose la plus surcoté au monde. Ce qui compte, c’est ce que vous faites de ce talent.

Et voilà ce qu’il a fait. Non seulement il a travaillé plus dur que n’importe qui d’autre, mais en plus il a travaillé plus intelligemment que n’importe qui d’autre. Intellectuellement, il était brillant dans son boulot. »

Au passage, il a soulevé le rideau qui sépare la scène des coulisses, en livrant cette anecdote au sujet de la détermination inébranlable de Kobe Bryant à toujours chercher la moindre occasion de devenir meilleur.

« Durant la mi-temps, la plupart des joueurs prenaient leur téléphone et regardaient des tweets, des textos ou des mails. Kobe, lui, allait dans la salle de soin avec un ordinateur portable et il regardait des extraits de la première mi-temps pour voir comment il pourrait faire mieux en deuxième période.

Et puis, il était dur. Il avait retiré ‘‘je ne peux pas’’ et ‘‘je ne pourrai pas’’ de son vocabulaire et il était tout simplement persuadé qu’‘‘il pourrait’’. »

C’est tout Kobe Bryant, ça…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest