Et Giannis Antetokounmpo a craqué…

Et Giannis Antetokounmpo a craqué…

Lassé par les coups reçus face aux Washington Wizards, l’ailier des Milwaukee Bucks Giannis Antetokounmpo a perdu son sang-froid.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Giannis Antetokounmpo a fait une Zinédine Zidane. Et malheureusement, ce n’est pas pour l’aspect le plus brillant de la carrière de la légende française. Comme le Tricolore en finale de la Coupe du Monde 2006 face à l’Italie sur Marco Marco Materazzi, le Greek Freak a asséné un coup de tête à l’un de ses adversaires. Moritz Wagner en l’occurrence.

Et pourtant, l’Allemand n’a pas insulté la sœur de l’ailier des Milwaukee Bucks lui. Mais il a réussi à faire dégoupiller Antetokounmpo avec des petits coups glissés en douce. Et après une faute offensive sifflée contre lui, le MVP en titre de la NBA a vu rouge. Même sans mettre la même violence que Zizou dans son geste, la superstar des Bucks a craqué avec ce coup de boule. Un geste synonyme bien évidemment d’une expulsion immédiate.

Giannis Antetokounmpo fait son mea culpa

Même sans Giannis, Milwaukee a tout de même réussi à s’imposer face aux Washington Wizards (126-113). Dans ce match sans le moindre enjeu, ce dérapage du Grec va bien évidemment faire le tour du monde. En seulement 10 minutes sur les parquets, comment Antetokounmpo a-t-il pu perdre son sang-froid de cette manière ? Surtout qu’il n’était pas vraiment frustré par sa performance individuelle avec 12 points et 9 rebonds. Il s’agit de la 4ème expulsion de la carrière du natif d’Athènes.

"Il s’agit d’une terrible action. Si je pouvais remonter le temps, remonter à cette action, je ne ferais pas ce geste. Mais au final, nous sommes tous humains, nous faisons tous des erreurs.

Je pense que j’ai réussi un bon boulot toute l’année, toute ma carrière, pour garder mon calme et me concentrer sur le jeu. Mais là, je suis un humain, j’ai réalisé une erreur. Mais au final, tu apprends, tu continues de jouer et tu avances", a commenté Giannis Antetokounmpo.

La première place à l’Est ? Un détail pour Giannis Antetokounmpo et les Bucks

Malgré ce mea culpa, Antetokounmpo risque de faire l’objet d’une procédure de la part de la NBA. Outre une amende bien salée, il pourrait même se retrouver suspendu. La durée de cette sanction, si elle existe, ne sera pas bien longue, mais à l’approche des Playoffs, il ne s’agit pas du comportement à adopter pour un leader.

De la nervosité dans cette bulle pour le Grec

Et même si Giannis Antetokounmpo a tenté de minimiser cet incident en le décrivant comme "un accrochage isolé", il s’agit d’une action révélatrice de sa nervosité. Il ne s’agit pas d’une première dans cette bulle pour lui ! Déjà contre les Brooklyn Nets samedi dernier, il avait perdu son calme. Bousculé par Donta Hall lors d’un rebond, Antetokounmpo n’avait pas apprécié. Au point de vouloir en découdre avec son adversaire. Mais les arbitres avaient réussi, cette fois-ci, à se mettre sur sa route.

"Je n’ai rien contre Wagner, c’est juste tombé sur lui. Dans ma tête, j’ai joué tellement de matches où les gars m’ont mis des coups… J’ai perdu mon calme pendant une seconde", a d’ailleurs confié Giannis Antetokounmpo.

Même Giannis Antetokounmpo n’est pas infaillible. Même Giannis Antetokounmpo peut souffrir de la pression. Et dans cette bulle à Disney, il se sait pertinemment attendu au tournant. Individuellement, il a déjà prouvé sa force. Mais il doit désormais remporter un titre NBA pour vraiment passer un cap. Et le Greek Freak sait donc qu’il joue gros sur cette fin de saison. Au point de perdre parfois le fil… Mais ça arrive même au plus grand. Et ce genre de geste peut rapidement être oublié, il suffit ensuite de gagner.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest