Igor Kokoskov viré par les Suns !

BasketSessionPar BasketSession Publié

Premier coach européen à avoir dirigé une équipe NBA, Igor Kokoskov aura tenu moins d'un an sur le banc des Phoenix Suns avant d'être licencié.

L'expérience fut de courte durée. Moins d'un an après avoir été le premier européen nommé à la tête d'une équipe NBA, Igor Kokoskov est déjà prié de faire ses bagages. Il a été viré par les Phoenix Suns, comme le rapporte Adrian Wojnarowski.

La franchise de l'Arizona a une nouvelle fois été catastrophique cette saison : seulement 19 victoires et 63 défaites. Mais ce n'est pas comme si c'était nouveau. Les Suns ont gagné moins de 25 rencontres pour la quatrième année de suite. Ils n'ont pas joué les playoffs depuis 2010. Ils s'enlisent dans la médiocrité malgré des bons choix de draft chaque été - dont le premier en 2018, un certain Deandre Ayton.

Le coach a donc été le premier à faire les frais de cette nouvel exercice raté mais il n'est certainement pas le principal responsable. D'ailleurs, Phoenix s'apprête à nommer un septième entraîneur en huit ans. Ce qui en dit long sur l'état de l'organisation drivée par l’égocentrique Robert Sarver.

Le propriétaire, qui aime être impliqué (trop) dans la vie de sa franchise, avait notamment licencié son GM Ryan McDonough seulement trois jours avant le coup d'envoi de la saison écoulée. Il a depuis nommé James Jones en tant qu'intérimaire avant de le confirmer sur le poste. Ce dernier a donc viré Igor Kokoskov. Selon ESPN, c'est notamment dans l'espoir de faire venir Monty Williams (qui postule également pour une place sur le banc des Los Angeles Lakers).

Kokoskov avait pour mission de faire progresser les Suns. Ils ont gagné encore moins de matches que les saisons précédentes. On pensait que sa nomination était le signe d'une envie de drafter Luka Doncic, probable ROY. Mais les dirigeants ont préféré miser sur Ayton à une époque où les meilleures équipes sont menées par des playmakers et non des pivots.

Il y a quelque chose de pourri au sein de cette franchise et ce n'est certainement pas ce licenciement qui va tout changer.