Brillant, Ja Morant a porté ses… camarades jusqu’au Tournoi NCAA

BasketSessionPar BasketSession Publié

La March Madness ne se fera pas sans Ja Morant, qui a qualifié presque à lui seul Murray State pour le Tournoi NCAA le week-end dernier.

Le week-end dernier, Ja Morant a montré pourquoi la plupart des analystes le placent dans le top 3 de la Draft 2019. Le meneur de Murray State a mis son jeu explosif au service de son équipe, pas nécessairement favorite dans l'ultime match du tournoi OVU (Ohio) contre Belmont. Morant a claqué 36 points, 7 rebonds, 3 passes et 2 contres à 13/25 pour permettre aux Racers de se qualifier pour le Tournoi NCAA. Une excellente nouvelle puisqu'on pourra du coup apprécier les qualités du pétard ambulant freshman pour un match couperet au minimum durant la March Madness. La veille, contre Jacksonville State, Ja Morant avait déjà été clutch en rentrant un panier plus la faute important pour accéder à la finale.

Dans notre dernière Mock Draft concentrée sur les lottery picks probables, Morant figurait en 3e position avec le commentaire suivant :

"Ja Morant a très bien fait d'opter pour une deuxième saison universitaire. Dans le programme moins en vue de Murray State, le meneur crève l'écran et jouit de responsabilités accrues et d'opportunités de montrer qu'il a les épaules pour être l'alpha dog d'une équipe au plus haut niveau. On ne sait pas encore s'il disputera le Tournoi NCAA, mais on meurt d'envie de le voir prendre feu dans les matches serrés et intenses de la March Madness. Morant est un condensé d'explosivité et de virtuosité technique. Avec les Racers, il tourne à 24.4 points, 10.3 passes et 5.4 rebonds, le tout à 51% d'adresse. Il est possible que les GM NBA se montrent frileux face à sa relative maladresse à 3 points (33%) et son taux élevé de pertes de balle, mais il est difficile de ne pas être aguiché par le cocktail complet et spectaculaire du meneur originaire de Caroline du Sud.

Sur le papier, Morant n'a peut-être pas exactement le profil idéal pour l'ère du spacing à tout va. Mais qui aujourd'hui refuserait un joueur dont l'arsenal fait furieusement penser à celui de Russell Westbrook ? Ja Morant a non seulement le potentiel pour tracter une franchise vers un destin plus ambitieux que les bas fonds de la ligue, mais aussi pour remplir les salles.

La seule raison pour laquelle une équipe avec le 3e pick pourrait passer sur son cas, c'est si elle possède déjà un meneur sur lequel elle a misé une partie de son avenir. Atlanta (avec Trae Young) et Cleveland (avec Collin Sexton) sont dans ce cas. Les Knicks, les Suns, les Bulls ou même les Grizzlies, une fois Mike Conley tradé, ne devraient pas hésiter..."