125 WAS
130 BOS
124 PHI
127 BKN
113 IND
97 MIL
113 CLE
106 NYK
108 CHA
107 DET
92 MEM
83 POR
118 NOP
114 OKC
114 DAL
107 ATL
111 UTA
84 MIA
- SAC
- MIN
- GSW
- TOR

Né trop tard : la malédiction de Jahlil Okafor

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser Publié

Jahlil Okafor n’a que 22 ans… et toujours pas de contrat NBA. Malgré tout, il continue de s’accrocher.

Imaginez un rookie de 20 ans qui tournerait à 17,5 points à plus de 50% de réussite, 7 rebonds et 1,2 passe. On verrait forcément en lui un super potentiel prêt à monter en puissance et éventuellement dominer en NBA, non ? Et bien pas dans le cas de Jahlil Okafor.

Depuis sa première saison, l’ancien joueur de Duke, sélectionné en troisième pick de la draft 2015 par les Philadelphia Sixers, n’a fait que chuter, de club en club et se retrouve aujourd’hui sans contrat, contraint de faire le tour des franchises pour y chercher des workouts et démontrer qu’il est en pleine forme. Mais ce qui est choquant avec Jahlil Okafor, c’est qu’il ne doit sa descente aux enfers ni à une blessure, ni à un manque de talent. Il est simplement né quinze ans trop tard.

Avec son jeu d’intérieur à l’ancienne, capable de scorer à volonté près du cercle, mais incapable (pour l’instant) de s’écarter à trois-points (20% de réussite en carrière) ou de défendre le cercle (voire de défendre, tout court…), il se retrouve en décalage total avec la NBA moderne. Malgré son jeune âge et ses qualités, aucune équipe n’est prête à lui offrir de contrat ferme.

Selon le Sporting News, il aurait effectué un workout pour quatre franchises et espère toujours trouver un club d’ici au prochain training camp, mais il n’y a rien de très concret pour l’instant. Parmi les équipes qui se seraient montrées intéressées, on parle notamment du Miami Heat (à condition que les Floridiens parviennent à se débarrasser d’Hassan Whiteside), des Indiana Pacers et des Chicago Bulls (où il pourrait retrouver son pote de Chicago Jabari Parker).

Si l’incertitude sur son avenir se confirme, il sera peut-être forcé d’accepter de s’engager avec une équipe pour le training camp sans avoir de contrat garanti. Il y a quinze ans de cela, il aurait certainement déjà signé une énorme extension après son contrat rookie. Dur…