James Wiseman voulait faire payer les Wolves, mission réussie

James Wiseman voulait faire payer les Wolves, mission réussie

James Wiseman s'est illustré en marquant 25 points en sortie de banc pour les Golden State Warriors contre les Minnesota Timberwolves.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

James Wiseman n’est peut-être plus titulaire aux Golden State Warriors mais ça ne veut pas dire qu’il ne se fait plus remarquer. Au contraire.

Le deuxième choix de la draft s’est distingué en sortant le meilleur match de sa carrière contre les Minnesota Timberwolves hier soir. 25 points en seulement 24 minutes, avec 9 Sur 14 aux tirs, 3 sur 3 à trois-points, 6 rebonds et 2 blocks. Une performance intéressante, quelques jours après avoir été relégué sur le banc.

« Je l’ai déjà dit plusieurs fois : non seulement il est talentueux, mais en plus il est fort dans sa tête. La manière dont il a géré son passage sur le banc, la manière dont il a répondu aux questions des journalistes. La manière dont il a répondu à l’entraînement.

C’est un jeune homme très mature qui veut gagner et qui bosse dur donc c’est vraiment excitant », confie Steve Kerr.

L’intérieur de 19 ans est un sacré compétiteur. Plutôt que de se braquer et de sombrer après avoir été sorti du cinq majeur, il réagit en revenant encore plus fort. En effet, sur ces deux dernières sorties compilées contre les Wolves, il tourne à 19 points, 5 rebonds et 2 blocks en moins de 20 minutes.

CQFR : Les Sixers calment les Lakers, Rudy Gobert monstrueux !

Deux prestations et un sursaut d’orgueil qui renforcent les Warriors dans leur idée qu’ils ont bien fait de miser sur lui le soir de la draft. D’ailleurs, ce n’est pas tellement un hasard s’il a claqué cette perf’ contre Minnesota, l’équipe qui piochait avant Golden State… une source de motivation en plus pour le jeune homme ?

« On peut dire ça comme ça. Mais j’étais surtout concentré sur le plan de jeu mis en place par les coaches.

Je suis motivé à chaque match et je veux devenir meilleur. »

Il a le bon discours. Anthony Edwards, le premier choix, a lui aussi marqué 25 points dans la défaite. Mais James Wiseman prouve soir après soir le potentiel immense dont il dispose.

Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il fasse son retour dans le cinq. Encore mieux préparé. Et sans doute encore plus fort.

Le grand moment de coaching et de leadership de Draymond Green avec James Wiseman

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest