Jayson Tatum, le réveil après le cauchemar

Jayson Tatum, le réveil après le cauchemar

Auteur d’un match catastrophique contre les Bucks vendredi dernier, Jayson Tatum a été étincelant pour les Celtics cette nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les soirs se suivent mais, heureusement, ils ne se ressemblent pas pour Jayson Tatum. Pointé du doigt après une sortie misérable en termes d’adresse pour son entrée officielle dans la « bulle », le jeune ailier All-Stars a réagi avec une performance de premier plan contre les Portland Trail Blazers cette nuit. 34 points, 11 sur 22 aux tirs et 8 passes décisives en plus de la victoire in-extremis des Boston Celtics (128-124).

CQFR : le sourire pour Westbrook, les larmes pour Isaac…

De quoi faire oublier ses 7 points à 2 sur 18 lors du match de reprise perdu contre les Milwaukee Bucks vendredi dernier. C’était important de vite se rattraper. Afin de se remettre en confiance et surtout d’éviter que le doute s’installe dans la tête du jeune homme de 22 ans. Ne pas s’enliser dans les interrogations. Mais Tatum a justement déjà la maturité pour comprendre que les matches « sans » font justement partie du jeu.

« Je ne laisse pas ce genre de choses m’affecter. J’essaie de ne pas y faire attention. Surtout quand je joue mal mais aussi quand je joue bien. Il faut toujours se concentrer sur le match suivant », déclarait l’intéressé avant le coup d’envoi du duel contre Portland.

Une amnésie volontaire et bénéfique. Plutôt que d’être sur la retenue, Jayson Tatum a continué à prendre des tirs à trois-points en sortie de dribble dès les premières minutes de la partie cette nuit. La différence, c’est qu’il s’est rapidement montré en réussite. Et là, ça a tout changé. Ses flèches lointaines et ses attaques du cercle ont laissé les Blazers sans solution en première temps. Les Celtics en ont profité pour prendre 24 points d’avance au cours du deuxième quart temps.

L’adversaire a fini par s’adapter. Notamment en doublant sur le troisième choix de la draft 2017. Plutôt que de s’entêter à forcer pour continuer à marquer ses points, il a su laisser des responsabilités à ses partenaires. Et notamment Jaylen Brown, lui-même flashé à 30 unités.

« Il s’agit juste de faire la bonne lecture lors de chaque situation », expliquait le héros du soir. « Repérer les prises-à-deux. Faire le bon choix. Jaylen était ouvert et lui donner la balle était la bonne décision. »

C’est d’ailleurs sur un caviar de Jayson Tatum que Brown a achevé les Blazers avec un tir primé dans le corner à 31 secondes du buzzer. Boston creusait alors l’écart, le portant à 6 points (125-119). La dernière des huit passes décisives de la star des C’s. Son nouveau record personnel. Un aspect de sa panoplie qui n’est pas toujours mis en avant. Et qui fait donc plaisir à voir. La franchise du Massachussetts et ses supporteurs sont rassurés, si jamais ils avaient besoin de l’être. Ils peuvent toujours compter sur leur leader pour essayer de les emmener aux sommets de Disney World.

Les 30 points de Jayson Tatum

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest