- IND
- CLE
- ATL
- WAS
- BKN
- LAL
- DEN
- DAL

Accusation envers sa femme, influence du père : Colangelo a tout tenté

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Bryan Colangelo assure toujours que sa femme se cachait derrière les fameux comptes twitter qui lui ont fait perdre son poste.

Le scandale des comptes twitter anonymes de Bryan Colangelo ont finalement eu raison de son poste de general manager des Philaldelphie Sixers. Une faute qu’il continue de remettre sur le dos de sa femme.

Plusieurs comptes passaient leur temps à faire passer des messages subliminaux sur la gestion interne de la franchise. Rattrapé par la patrouille, Colangelo assure qu’il n’a rien à voir avec ça. Tout viendrait d’une maladresse de Barbara Bottini, sa compagne.

« Ses actions étaient une tentative maladroite pour essayer de me défendre publiquement. Si je reconnais que ces actes étaient inappropriés, elle a agi indépendamment et sans mon consentement », affirme Bryan Colangelo. « De plus, ce qu’elle a partagé était rempli d’incohérences et d’hypothèses qui ne représentent en rien mon opinion. »

Le désormais ancien dirigeant n’y va pas avec le dos de la cuillère et remet tout sur le dos de sa femme, sans hésiter et avec un aplomb hallucinant. Circulez, il n’y a plus rien à voir.

Dans un dernier baroud d’honneur, Colangelo a pu compter sur le soutien de sa famille. Son père Jerry a tenté de faire jouer son très important réseau. Il aurait menacé les Sixers de pourrir leurs relations avec le reste des franchises NBA s’ils osaient se séparer de son fils.

Une menace qui n’a finalement pas eu l’effet escompté. Cependant, la famille Colangelo risque de rester rancunière. Nul doute que Jerry va tenter d’agir en coulisses pour venger son fils. Cette histoire est encore loin d’avoir trouvé son dénouement.