114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

Bagarre entre Embiid et KAT, c’était chaud !

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Joel Embiid et Karl-Anthony Towns en sont venus aux mains cette nuit. Ils risquent tous les deux une suspension et une amende.

On savait que le duel entre Joel Embiid et Karl-Anthony Towns serait spectaculaire cette nuit. Après tout, les Philadelphie Sixers et les Minnesota Timberwolves faisaient partie des dernières équipes invaincues et les deux pivots ont démarré la saison sur les chapeaux de roue. On ne pensait pas, en revanche, que l'affrontement se transformerait en pugilat. Les Sixers menaient de 20 points dans le 3e quart-temps lorsque les choses ont dégénéré.

Alors que le ballon était de l'autre côté du terrain, les chemins d'Embiid et KAT se sont croisés d'un peu trop près. Le Camerounais a poussé Towns, qui a répondu par une tentative de coup de poing manquée. S'en est suivie un petit combat de judo pour faire tomber l'autre, Joel Embiid parvenant à mettre son doigt dans l'oeil de KAT, qui réussissait lui à ouvrir la lèvre de son adversaire on ne sait trop comment. Leurs coéquipiers ont alors déboulé pour mettre un terme à l'incident. On notera le plaquage de Ben Simmons sur Karl-Anthony Towns et sa maîtrise de la soumission au sol... L'Australien pourrait lui aussi être dans l'oeil de la commission lorsqu'elle revisionnera les images.

Si Towns a opté pour le retour au calme, Joel Embiid a fait... du Joel Embiid. Pendant que les arbitres observaient longuement les faits, le Camerounais s'est amusé à haranguer la foule et à montrer ses muscles, fier de cette échauffourée. En quittant le terrain sur une expulsion inévitable, le pivot de Philly a vu la maman de "KAT" être retenue par son mari alors qu'elle voulait clairement en découdre. Elle n'aura finalement pu lui adresser qu'un doigt d'honneur.

Sans surprise, Joel Embiid ne s'en est pas tenu à ça après le match. Le show s'est poursuivi devant la presse et sur les réseaux sociaux.

"Premièrement, je ne suis pas une s***** (rires). On n'avait pas beaucoup parlé, c'est sorti un peu de nulle part. J'ai juste fait ce que je devais faire", a notamment expliqué le "Process", avant d'être bien plus taquin et précis dans ses coups sur Instagram.

"Superbe victoire ce soir. J'ai grandi près des lions et c'est un chat qui s'en est pris à moi ce soir. (Il mentionne Jimmy Butler). Ça me manquait de faire partie des troisièmes couteaux. Sa mère m'a fait des doigts d'honneur. Voilà un vrai investissement immobilier (en référence à ses déclarations sur Andre Drummond la saison dernière. #NuitDeBaston #JeNeSuisPasUneS*****"

Joel Embiid"KAT" a rapidement répondu sur le même réseau, en postant la photo de Joel Embiid en train de pleurer après la défaite en playoffs la saison dernière.

La saison dernière, Brandon Ingram, Rajon Rondo et Chris Paul avaient respectivement pris 4, 3 et 2 matches de suspension pour une bagarre où des coups de poings avaient été échangés lors d'un Lakers-Rockets. La scène entre Joel Embiid et Karl-Anthony Towns était moins violente en soi et on n'imagine pas la ligue aller au-delà de cette durée de suspension.