103 DET
113 CHA
115 HOU
103 IND
89 NYK
115 ORL
114 DEN
121 MIL
100 POR
94 BOS
107 LAL
106 ATL

Où iront jouer les superstars en 2019, l’avis de BS

BasketSessionPar BasketSession Publié

Plusieurs des meilleurs joueurs NBA (Kevin Durant, Kyrie Irving, etc.) seront free agents en 2019. Nous avons essayé de prédire leur prochaine décision.

La classe des Free Agents 2019 sera sacrément chargée en superstars. Avec notamment Kyrie Irving, Klay Thompson, Kawhi Leonard, Jimmy Butler ou Kevin Durant tous susceptibles de changer d'équipe en juillet prochain. Les principaux journalistes ESPN ont ainsi effectué des pronostics à un an d'une intersaison qui s'annonce folle. Nous avons suivi le mouvement et donné nos prédictions (sans nous concerter au préalable).

Kyrie Irving

Shaï : New York Knicks

Kyrie Irving voulait quitter Cleveland mais n'avait pas complètement les cartes en main. Ce n'est pas lui qui a choisi Boston. Sur sa short-list figuraient quatre franchises, mais pas les Celtics. Qu'importe, le fit est plutôt bon et il laissera sans doute un très bon souvenir là-bas, possiblement avec une participation aux Finales NBA en prime. En attendant, il pourra enfin faire absolument ce qu'il veut l'été prochain. Sa quête de l'épanouissement et du challenge passe, je pense, par un défi plus grand que celui qui lui est proposé à Boston. Quoi de plus grand et difficile que d'être l'homme (ou l'un des hommes, voir plus bas) qui tenteront de relancer les Knicks ? Il y a toujours ce fantasme de réussir "chez soi" ou pas loin de chez soi, puisque Kyrie a grandi dans le New Jersey et que son père et sa soeur y vivent toujours. Ce n'est que rarement une très bonne idée. Mais contrairement à d'autres qui ont pu être tentés par l'appel de la maison, Irving a déjà gagné un titre. Il n'a plus rien à prouver à personne et peut faire ce qu'il juge être le mieux pour lui.

Antoine : Boston Celtics

J’allais mettre New York. Parce que Kyrie a grandi dans le New Jersey et il se considère comme un baller de la grosse pomme. Parce qu’il avait placé les Knicks parmi ses quatre destinations préférentielles quand il a demandé son transfert aux Cavaliers. Et parce qu’il répétait à ses camarades de Cleveland qu’il aimerait jouer un jour à NYC. J’imaginais même le tandem avec Jimmy Butler, son grand pote. Puis j’ai changé d’avis au dernier moment. Tu ne quittes pas une équipe comme Boston. Pas avec ce potentiel. Pas avec cette organisation. Y’a du lourd autour de lui, un pur coach et du talent pour jouer le titre pendant cinq ou six ans. Et ça, ça ne se refuse pas.

Jimmy Butler

Shaï : Brooklyn Nets

C'est un "long-shot", il faut le reconnaître. Mais je me dis qu'aux yeux des très grosses franchises, Jimmy Butler n'est pas une superstar. Simplement un excellent two-way player. Du coup, j'ai l'impression qu'il devra se contenter d'une équipe qui n'a pas les arguments des superpuissances et qui devra elle se rabattre sur un second couteau. Brooklyn est à la relance et est désormais entre de bonnes mains. Les Nets auront besoin de leur star pour donner un coup de fouet à leur projet et Jimmy Butler peut être celle-là. Un gros marché (New York), la certitude d'être l'incontestable première option (avec KAT à Minnesota, ce ne sera jamais le cas) et peu de vraies alternatives intéressantes pour les deux parties. Voilà qui peut faire un bon mariage.

Antoine : Los Angeles Clippers

Vu que Kyrie reste à Boston, Butler se barre à L.A. Au soleil, comme quasiment tout le monde. Les Clippers veulent un super Free Agent, Jimmy « Buckets » veut un rôle de superstar. Ça colle donc parfaitement.

Kawhi Leonard

Shaï : Los Angeles Lakers

Désolé de ne pas faire dans l'originalité. Les choses se passeront sans doute bien à Toronto et Jerry West lui fera probablement une belle sérénade pour le convaincre de rejoindre les Clippers. Mais Kawhi a un caractère particulier et lorsqu'il a décidé quelque chose - ou que son oncle Dennis a décidé quelque chose - difficile de le faire fléchir. Si la configuration peut faire un peu penser à celle de Paul George l'an dernier, les personnalités et les franchises impliquées sont très différentes. Même s'il emmène les Raptors en finale de Conf' ou en Finales NBA, ce sera un choc pour moi s'il reste dans l'Ontario.

Antoine : Los Angeles Lakers

C’est tellement gros que certains aimeraient ne pas y croire. Moi si. Kawhi n’est pas Paul George. Kyle Lowry n’est pas Russell Westbrook. Les Raptors ne réussiront pas à faire ce que le Thunder a accompli en conservant l’ailier All-Star malgré l’appel de Los Angeles. Leonard va aller jouer avec LeBron James.

Klay Thompson

Shaï : Golden State Warriors

J'ai longtemps cru qu'il finirait pas chercher à avoir sa propre équipe. Ou qu'on lui monterait la tête en lui disant qu'il méritait mieux que son statut de star de l'ombre à Golden State. Ces derniers mois, j'ai changé d'avis. Vu son discours à la cool et son envie de privilégier le kif et les bagues, je ne le vois plus du tout quitter la Bay Area.

Antoine : Golden State Warriors

Le gars a toujours dit qu’il resterait aux Warriors à vie et je n’ai jamais compris pourquoi certains fans/insiders n’y croient pas. Thompson est la plus « normale » des stars NBA. Il veut sa vie paisible. Il va rester à Golden State gagner d’autres bagues.

Kevin Durant

Shaï : New York Knicks

Son business partner, Rich Kleiman, est New-Yorkais et rêve de l'attirer à Big Apple tout en prenant des responsabilités (président ?) chez les Knicks. "KD" a l'air de lui faire confiance et ne paraît pas considérer cette aventure chez les Warriors comme une fin en soi. D'autant que sa cote de popularité n'est toujours pas aussi élevée qu'il le souhaiterait. Les gens lui reprochent toujours son choix d'avoir rejoint Golden State. On sait que l'opinion publique lui tient à coeur. Partir à l'Est et être l'un des acteurs majeurs du retour aux affaires de l'une des franchises les plus populaires de la planète l'aider à corriger cela.

Antoine : New York Knicks

Qu’on se le dise : Kevin Durant s’inspire de LeBron James. Il n’aurait jamais rejoint les Warriors si le King n’avait pas formé une super team quelques années auparavant à Miami. Je le vois bien s’inspirer de son nouveau move et ainsi quitter une équipe (extrêmement) forte pour rejoindre une autre en reconstruction. Comme LeBron l’a fait avec les Lakers. Sauf que KD rejoindrait la Conférence Est. La direction opposée. Il serait la superstar qui revient enfin à l’Est. Dans un énorme marché. Une ville qu’il adore. Durant fait sacrément attention à son image. Pour redorer son blason, autant quitter les Warriors pour oser former la résistance à l’Est. Au sein d’une organisation mythique mais en mal de victoires depuis un moment.