Kevin Durant, Leader With Attitudes

Kevin Durant était fâché cette nuit. Les Rockets, ses coéquipiers, les arbitres, tout le monde en a pris pour son grade. Un match de patron, quoi.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Durant, Leader With Attitudes
La NBA a beau s’être aseptisée au fil des années, il n’y a toujours pas de place pour les faibles dans la grande ligue. Comprenez ici les joueurs trop gentils, « trop softs ». Kevin Durant a beau être un joueur fabuleux, on lui a parfois collé cette étiquette de mec trop lisse (Cf. REVERSE#44). On lui a reproché d’être proche de LeBron James, son principal rival. Pourtant, la star du Thunder n’a pas toujours le profil du gendre idéal. C’est un compétiteur dans l’âme. Un trait de caractère qui n’est pas passé inaperçu cette nuit lors de l’opposition entre Oklahoma City et Houston. Durant a envoyé un message fort. Fort comme ses remontrances envers Perry Jones, son jeune coéquipier à peine entré en jeu.
« Tu vas te réveiller putain ! », lui a balancé KD alors que le Thunder menait déjà de 15 points.
[superquote pos="d"]« J’aime le KD ‘méchant’ qui balance des coups de regard furieux après avoir dunké sur les gens. » Perkins[/superquote]Sans Russell Westbrook, les hommes de Scott Brooks se sont faits peur face à ces mêmes Rockets lors des derniers playoffs. Kevin Durant était trop esseulé et Houston a gagné deux matches consécutifs avant de plier. Avec l’acquisition de Dwight Howard par les Texans et les pertes de James Harden puis Kevin Martin par OKC, certains spécialistes imaginaient les Rockets devancer le Thunder cette saison. Une bien mauvaise prédiction. Les finalistes 2012 caracolent en tête de la Conférence Ouest avec 25 victoires et 5 défaites. Une nouvelle fois, Durant se retrouve privé de Westbrook au moins jusqu’au All-Star Game. Ceux qui doutent du leadership de « Durantula » ont tort. Même sans son meneur All-Star, il a livré un récital cette nuit. Démonstration par les chiffres, d’abord, avec 33 points, 13 rebonds et 5 passes ainsi qu’une large victoire sur les Rockets (117-86). C’est surtout l’attitude de KD qui a fait forte impression. Il a harcelé la défense des Rockets, engueulé et encouragé ses coéquipiers. Il a donné de la voix et s’est imposé, en patron. Il s’est même permis de chambrer le banc des Rockets et Dwight Howard après quelques actions de grande classe. A l’ancienne.
« Il a le sentiment qu’il doit donner de la voix, montrer l’exemple et il le fait », explique Kendrick Perkins à The Oklahoman. « J’aime le KD ‘méchant’ qui balance des coups de regard furieux après avoir dunké sur les gens. »
Kevin Durant était en colère. Les arbitres en ont aussi pris pour leur grade (il est d’ailleurs judicieux de rappeler que KD est l’un des joueurs qui écope du plus grand nombre de fautes techniques). La star du Thunder ne cherche sûrement pas à se donner un rôle. C’est sa personnalité. Le natif du Maryland a beau être un homme réfléchi et généreux, il se mute en bête enragée sur le terrain. Et ça, on ne peut pas lui reprocher.

Les Highlights de Kevin Durant face à Houston

[youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=77B6iLpm5pU[/youtube]
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest