Kevin Garnett, un souci pour les Nets ?

Kevin Garnett ne parvient pas à se remettre de ses douleurs au dos pour le moment. Qu'en sera-t-il à l'heure des playoffs, lorsque des intérieurs de talent viendront défier les Nets ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Le peu de minutes qu'était capable d'offrir Kevin Garnett aux Nets depuis le début de la saison était déjà un souci en soi. Mais aujourd'hui, c'est carrément sa capacité à être présent sur le terrain au coup d'envoi d'un match qui est remise en cause. Après une entame de saison compliquée, à l'image de celle vécue par sa nouvelle franchise, "KG" avait réussi à remonter la pente et à prouver qu'il était encore capable de contaminer ses coéquipiers par son intensité et son énergie. Sauf que l'on a plus vu le Big Ticket sur un parquet depuis le 27 février dernier et un déplacement à Denver. Et déjà, à cet instant, Jason Kidd avait commencé à limiter drastiquement le temps de jeu son intérieur : 14.5 minutes de moyenne lors de ses 4 derniers matches, la faute à un mal de dos qui empêche aujourd'hui Garnett d'être au service du groupe.
"Je ne sais pas quand Kevin reviendra. Il a toujours des spasmes au niveau du dos et on le maintient en day-to-day jusqu'à ce qu'il soit apte à jouer. Il va bien mieux qu'il y a quelques semaines. Lorsqu'il reviendra, il est quand même peu probable qu'il joue les back-to-back, ce qui était déjà le cas avant son absence", a expliqué Kidd.

Plumlee et Blatche insuffisants en playoffs

Quasiment assuré de disputer les playoffs, Brooklyn s'en est plutôt bien sorti jusque-là sans son vétéran. Miles Plumlee et Andray Blatche ont offert de très bons intérims, et le goût du combat de Jason Collins s'est avéré précieux sur les quelques minutes qu'il a passées sur le terrain à chaque match. Contre Miami, une équipe dont les intérieurs ne sont pas les atouts majeurs, l'absence d'un joueur expérimenté comme KG ne s'est pas trop ressentie et Paul Pierce et sa bande l'ont même emporté. Mais qu'en sera-t-il si Garnett venait à être trop juste au moment d'attaquer la post-saison ? On voit mal Plumlee et Blatche tenir la dragée haute aux clients qui devraient se présenter sur leur chemin. Tous les adversaires potentiels des Nets ou presque ont des arguments à faire valoir à l'intérieur. Si c'est le backcourt des Raptors qui fait leur force, Jonas Valanciunas et Amir Johnson ont fait des dégâts cette saison. Washington pourra compter sur Nenê et Marcin Gortat, alors que les Bulls ont l'un des meilleurs spécialistes de la ligue au poste de pivot avec Joakim Noah. Il faudra alors que Kevin Garnett soit capable d'apporter plus qu'un simple quart d'heure de qualité pour que la saison ne s'arrête pas brutalement. Quand bien même les New Yorkais parviendraient à passer le 1er tour grâce au collectif qui fait leur force depuis le début de l'année, la perspective de retrouver Indiana et son armées d'intérieurs (Hibbert, West, Bynum, Mahinmi) à un moment ou un autre ne présage rien de bon non plus. Cela dit, atteindre les demi-finales de Conférence après un début de saison aussi cataclysmique serait déjà satisfaisant...
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest