LeBron James et les Lakers : les premières impressions de Frank Vogel

BasketSessionPar BasketSession Publié

Frank Vogel a livré son regard sur LeBron James et les jeunes potentiels qu’il aura sous ses ordres.

La tâche du nouveau coach des Los Angeles Lakers Frank Vogel s’annonce difficile. Après une saison décevante, la franchise californienne doit absolument retrouver le haut niveau. Heureusement pour lui, il dispose avec LeBron James d’une arme non négligeable, entourée (pour le moment ?) d’un roster de jeunes talents.

Pour lakers.com, Frank Vogel a donné son avis sur les différents joueurs qu’il risque d’avoir sous ses ordres. Notamment LeBron James dont il analyse l’évolution, en particulier par rapport à l’époque où il l’affrontait quand il était coach des Pacers et LBJ joueur du Heat.

« Ce qui est différent entre le LeBron James de maintenant et celui de l’époque, c’est que les joueurs comme lui se développent au cours de leur carrière. Ils développent une sagesse sur le terrain et c’est comme si pour eux tout était plus lent que pour les autres qui, eux se pressent et sont sur un rythme effréné. Et ça on peut le voir dans son jeu.

A ce stade de sa carrière, il reconnaît tout simplement les choses avant qu’elles arrivent et il a un temps d’avance sur tous les autres. Sa capacité à mettre ses tirs a vraiment progressé. Il est probablement plus fort maintenant qu’à Miami sur les tirs à longue distance et il est prêt à faire une grande année. »

Outre LeBron James, Frank Vogel a livré son regard sur les autres talents de l’équipe californienne, Kyle Kuzma, Lonzo Ball, Brandon Ingram et Josh Hart.

« Kyle Kuzma a frappé fort lors de ses deux premières années dans la ligue. Il y avait quelques points d’interrogation, il a été drafté plutôt bas dans le premier tour et beaucoup d’équipes sont dégoutées de ne pas l’avoir pris. C’est un autre gars qui peut dribbler, passer, shooter et défendre.

Ce qu’il fait en attaque, vous ne le voyez pas souvent de la part d’un joueur de deuxième année. On ne le voit jamais. Il est déjà très, très développé et le ciel est sa seule limite. »

Lonzo Ball :

« L’un des joueurs les plus uniques que j’ai étudiés. Ses capacités, sa force, avec cette vision du jeu et sa volonté de passer la balle, ça correspond tout à fait à la façon dont je veux que notre équipe joue. Je suis vraiment excité par ce qu’il peut représenter pour nous. »

Brandon Ingram :

« Le ciel est la limite de ce qu’il peut être. La première chose qui marque, c’est à quel point il est jeune et ce qu’il a déjà accompli dans sa jeune vie. Il a toutes les qualités du monde, il est doué physiquement avec sa longueur et ses aptitudes athlétiques. Comme tous les jeunes joueurs, il doit intégrer un certain nombre de choses, d’habitudes de jeu et de culture de la victoire. »

Josh Hart :

« En tant que coach, vous voulez le plus de gars possibles capables de dribbler, passer, tirer et défendre. Et il remplit tous ces critères, il n’y a pas de réelles faiblesses dans son jeu. Il sera un élément précieux de ce que nous ferons. »