LeBron James : un mois de décembre historique

Il reste trois matches à LeBron James pour réaliser un des mois les plus complets de l'histoire en termes de stats individuelles.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James : un mois de décembre historique
Le trophée de joueur du mois à l'Est ne devrait pas échapper à LeBron James. La superstar du Heat pourrait même réaliser un mois de décembre historique, comme l'explique le Miami Herald. Ce mois-ci, il tourne à 26 points, 8,4 rebonds et 7,4 passes. S'il parvient à maintenir cette moyenne sur les trois derniers matches que le Heat doit jouer avant janvier, le King fera une énième fois partie de la caste très fermée de joueurs à avoir tourné à plus de 26 points, 8 rebonds et 7 passes décisives sur un mois au cours des 45 dernières années, même si le quotidien floridien s'enflamme à la circonscrire à Larry Bird, Kareem Abdul-Jabbar et Wilt Chamberlain, puisque LeBron l'a déjà fait par le passé, que Michael Jordan l'a fait en janvier, mars et avril de  sa grosse saison 1988-89 (32,5 pts, 8 rbds et 8 pds). Oscar Robertson, lui, devait le faire sans souci, mais avant ces 45 dernières années, lors de ses 5 premières saisons (une fois 28,3 pts, sinon toujours plus de 30, entre 9,5 et 11,5 pds, et au moins 9 rbds par an). Le Heat doit encore affronter Detroit, Milwaukee et Orlando, autant dire qu'il est difficile de voir les chiffres de LBJ chuter drastiquement face à ces équipes. Par ailleurs, il a scoré plus de 20 points dans chacun de ses matches cette saison soit 26 matches de suite. En comptant la saison régulière dernière, il en est à 31 et 47 si l'on inclut les playoffs. Avec 19 710 points inscrits en carrière il se rapproche rapidement de la barre des 20 000 qu'il devrait dépasser cette saison. Il rejoindra ainsi les 38 joueurs de l'histoire de la NBA en carrière à avoir dépasser cette marque. Difficile de savoir où il s'arrêtera. A 28 ans, il semble toujours capable de progresser et c'est ce qui reste le plus effrayant. Cette saison, il affiche ses records en carrière au rebond (8,7), en termes d'adresse générale (54,2%) et à 3 points (42,9%). Statistiquement, aucun joueur ne tient la comparaison (même si Kevin Durant plus complet cette saison s'en rapproche), comme avec Jordan à son époque. Seule la lassitude des journalistes à devoir toujours donner le titre de MVP au même joueur pourrait l'empêcher d'obtenir un quatrième trophée. Un quatrième MVP award qui le classerait quatrième derrière Abdul Jabbar (6) Jordan et Bill Russell (5). Que ce soit à Miami ou ailleurs, LeBron James n'a pas fini de battre des records pour le plaisir de ses fans et au grand dam de ses haters.
Afficher les commentaires (61)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest