Lou Williams est allé au strip club pour… la nourriture, allez 10 jours de quarantaine

Lou Williams ne ressent pas de culpabilité après l'épisode du strip club. Il a tenté d'expliquer sa présence là-bas pour des motifs alimentaires.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Lou Williams est allé au strip club pour… la nourriture, allez 10 jours de quarantaine

Aux Etats-Unis, l'apparition de Lou Williams dans un strip-club d'Atlanta samedi a éclipsé le reste de l'actualité basket. Beaucoup se sont offusqués de savoir que l'arrière des Los Angeles Clippers s'est exposé au Covid plus que de raison pour un "loisir". Les Clippers, eux, se seraient bien passés ce cette publicité à quelques jours de la reprise. Pourtant, Lou-Will essaye de rester droit dans ses bottes.

A en croire ses messages et retweets du jour, il n'est pas simplement sorti de la bulle pour aller passer du bon temps dans un "établissement pour gentlemen". Williams n'a jamais caché qu'il fréquentait les strip clubs, mais selon lui, ce n'est pas pour se divertir ou parce qu'il manquait d'activité délurée dans la bulle d'Orlando qu'il s'est rendu au Magic City. C'est pour... la nourriture.

Entre Lou Williams et Doc Rivers, le courant ne passait pas du tout

Le double meilleur 6e homme de l'année en titre a bien perdu un proche et été contraint de quitter la bulle en urgence et de se rendre à l'enterrement samedi. Une fois les funérailles terminées et en attendant de pouvoir regagner la Floride, Lou Williams a souhaité manger avec quelques proches. Et il se trouve que l'une des meilleures cuisines en ville - et une qu'il a toujours encensée au point de fréquemment commander à emporter et à en faire la publicité - est celle du restaurant de l'établissement en question.

La photo postée maladroitement par l'artiste Jack Harlow, où l'on voit Lou Williams avec un masque fourni par la NBA dans la bulle, a dans tous les cas poussé la ligue à ouvrir une enquête. Le terme est un peu pompeux, puisque le Californien a immédiatement informé la NBA qu'il avait passé un court moment dans l'établissement. Pour l'image, il est certain que Doc Rivers aurait préféré que son joueur fasse une entorse à ses habitudes alimentaires. On ne verra en tout cas pas Williams d'entrée de jeu, puisqu'il va devoir observer une nouvelle période de 10 jours de quarantaine et manquera les deux premières rencontres.

C'est un problème pour L.A., qui a déjà vu Patrick Beverley et Montrezl Harrell être contraints de quitter la bulle pour des problèmes personnels.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest