Luol Deng ne prolongera pas à Chicago et sera free agent en 2014

Les négociations entre les Chicago Bulls et Luol Deng quant à la possibilité de signer une extension de contrat semblent être tombées à l'eau.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Luol Deng ne prolongera pas à Chicago et sera free agent en 2014
[caption id="attachment_87384" align="alignnone" width="625"] Luol Deng va-t-il prendre le même chemin que Josh Smith et quitter sa franchise de toujours ?[/caption] Luol Deng rentrera la saison prochaine dans la dernière année de son contrat de six ans (signé en 2008, pour 71 millions de dollars) avec les Bulls – le Britannique sera donc unrestricted free agent en juillet 2014. Et alors qu'on attendait une éventuelle prolongation de contrat avec sa franchise de toujours, les choses semblent bien mal parties. Ainsi, selon CSN Chicago, malgré plusieurs rencontres entre les dirigeants de Chicago et le camp de Luol Deng, aucune prolongation de contrat ne semble se profiler avant le début de la saison.
"Nous étions optimistes", déclarait une source proche du camp Deng à propos du dernier meeting qui s'est tenu il y a quelques jours. "Notre objectif était d'obtenir une extension de contrat cet été. Mais si ce n'est pas ce qu'ils veulent, ainsi soit-il."   "Nous ne sommes pas fâchés, Luol n'est pas fâché. Nous avons juste hâte d'être à la saison prochaine et à l'été prochain. Ils souhaitent attendre, quitte à prendre le risque de le perdre l'été prochain une fois qu'il sera free agent."
Par ailleurs, cette source reconnaissait que les dirigeants des Bulls avaient déclaré qu'ils appréciaient énormément Luol Deng et qu'ils souhaitaient voir l'ailier All-Star finir sa carrière sous le jersey de Chicago. Mais l'été 2014 risque bien d'être très chargé niveau free agents. Rappelons que LeBron, Melo et bien d'autres ont la possibilité de rejoindre le marché. On imagine donc que les Bulls n'ont pas voulu minimiser leurs éventuelles chances de mettre la main sur un gros poisson en offrant un nouveau contrat longue durée à Luol Deng qui pourrait les handicaper dans l'optique du recrutement futur. [superquote pos="d"]"Notre objectif était d'obtenir une extension de contrat cet été. Mais si ce n'est pas ce qu'ils veulent, ainsi soit-il."[/superquote]Ainsi, comme on vous l'annonçait ce week end, à 28 ans, l’ailier d’origine soudanaise va donc entamer une « contract year », le genre de saison où un joueur se doit de « produire », de briller, s’il veut rempiler avec sa franchise, ou séduire d’autres GM’s en quête d’un guerrier au profil polyvalent, « couteau suisse » offensif et défenseur dévoué et dur au mal (l’an dernier, il a notamment joué avec une fracture du pouce…), tout ce qui caractérise le jeu de Luol Deng. Rappelons que Luol a connu huit campagnes de playoffs en neuf saisons à Chicago. Sa longévité au sein de la même franchise constitue d’ailleurs un phénomène rare, et nul doute que beaucoup de fans des Bulls espèrent déjà voir Deng terminer sa carrière dans l’Illinois, et voir sa loyauté récompensée par un maillot retiré au plafond du United Center. Malheureusement, on en semble aujourd'hui assez loin. Luol Deng ne devrait donc pas rempiler à court terme (la deadline pour signer une extension est au 31 octobre). Mais des tas de scénarii peuvent encore voir le jour, avec une problématique simple : les dirigeants des Bulls ont indiqué vouloir conserver leur capitaine, mais pourront-ils concilier leur volonté de rester sous le seuil de la luxury-tax, tout en respectant la valeur marchande de Deng ? Selon des dirigeants interrogés par Adrian Wojnarowskide Yahoo! Sports, celle-ci se situerait entre celle d’Andre Iguodala, qui a signé un contrat de 4 ans et 48 millions avec Golden State, et celle de Josh Smith, qui a trouvé un accord avec Detroit pour 56 millions sur 4 ans. Voici lesdits principaux scénarii possibles :
  • Une simple extension avant le 31 octobre, soit jusqu’en 2017 maximum au regard de son statut de vétéran (c’est-à-dire 4 saisons maximum, donc la saison prochaine  + 3 ans), auquel cas il touchera de toute manière son salaire de 14,3M en 2013-2014. Comme dit ci-dessus, c'est mal parti...
  • Luol Deng ne signe pas son extension : il devient donc unrestricted free-agent en juillet 2014, auquel cas les Bulls peuvent lui offrir une année maximum de plus que les autres (car ils ont ses Bird Rights, Deng ayant effectué ses 3 dernières années chez eux sans être coupé). Ce serait donc un nouveau contrat pour lui, à Chicago ou ailleurs.
  • Un « extend-and-trade » : dans ce cas, les Bulls lui font signer son extension avant le 31 octobre avant de le transférer dans la foulée. Le contrat est, dans ce cas, limité à 3 ans (donc la saison prochaine + 2 ans).
  • Un transfert, qui devra être réalisé avant février. Les forums des fans de Chicago sont d’ailleurs très divisés sur le choix de trader Deng ou non, même si, compte tenu de sa dévotion et de sa loyauté, le non l’emporte plutôt largement.
Disons-le, au passage : il apparaît à l’heure actuelle difficile d’imaginer « Lou » (c’est ainsi que l’appelle Thibodeau, notamment) sous un autre jersey que celui de Chicago, tant il symbolise, à l’instar de Noah et Butler, le « fighting spirit » des Bulls. Il serait même complètement Den-Den-Den-Den-Deng, pour paraphraser Nuttea, de s’en séparer. Mais en NBA tout est possible...
Afficher les commentaires (17)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest