Finales NBA : Tony Parker et les Spurs prennent le Game 1

Toutes les infos et analyses concernant le Game 1 des finales NBA entre le Miami Heat et les San Antonio Spurs.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Finales NBA : Tony Parker et les Spurs prennent le Game 1

Le récap

Miami Heat 88-92 San Antonio Spurs

Et Erik Spoelstra demanda à LeBron James de défendre sur Tony Parker... Du haut de son 10ème triple-double en playoffs (18 pts, 18 rbds, 10 pds), la star du Miami Heat n'a pas pu empêcher le meneur des Spurs d'être la vedette de ce Game 1 des finales NBA. Pas besoin de stats mirobolantes (21 pts, 6 pds à 50% quand même...), c'est en prenant le match à son compte dans le money time que le Français a brillé, histoire de prouver qu'il est bien le meilleur point guard de la ligue. Son shoot rocambolesque à 5 secondes de la fin après s'être extirpé de la défense douteuse du Chosen One pourrait bien, déjà, être un tournant de cette opposition. Car avant cela, le Heat avait proposé un basket intéressant (parfois plus que contre les Pacers) notamment au niveau de la circulation, péchant finalement dans son incapacité à faire le break en ayant mené tout au long de la partie. Dwyane Wade (17 pts) et Chris Bosh (13 pts) ont été dans le coup par intermittence, mais personne, pas même LeBron, superbement gêné par "Keu-Waï" Leonard, n'a pu faire battre en retraite des Texans accrocheurs.
"De nos jours, réussir à maintenir LeBron James en dessous des 20 pts n'est pas quelque chose qui arrive fréquemment", a déclaré Manu Ginobili pour saluer la perf de Kawhi Leonard.
On a cru un temps que Tim Duncan était rouillé, ou simplement pas assez frais pour tenir le coup face à l'énergie de Miami. Mais après un inquiétant 0/5 et 2 fautes prises rapidement, le taulier des Spurs a relevé la tête et retrouvé de sa splendeur (20 pts, 14 rbds, 3 ctrs). Passés devant dans le dernier quart-temps grâce aussi à la roublardise de Manu Ginobili et à l'adresse de Danny Green (4/9 à 3 pts), les joueurs de Gregg Popovich devront remettre le couvert samedi en Floride. Vu le niveau de jeu affiché par les deux équipes, parier sur une série au long cours n'a rien d'extravagant... Par Joshua Damien

Résumé vidéo

[dailymotion hd="1"]http://www.dailymotion.com/video/x10nsf8_spurs-vs-heat-game-1_sport[/dailymotion]

Boxscore

SAN ANTONIO SPURS (58-24)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
K. Leonard F-G 35:23 3-9 0-4 4-4 +6 2 8 10 1 2 1 0 0 0 10
T. Duncan F 36:35 8-19 0-0 4-4 +9 3 11 14 4 4 0 2 3 1 20
T. Splitter C 24:48 3-6 0-0 1-2 -7 1 1 2 0 0 0 1 1 0 7
D. Green G-F 34:08 4-9 4-9 0-0 +2 0 5 5 0 3 1 0 1 0 12
T. Parker G 39:32 9-18 0-0 3-4 +9 0 0 0 6 1 2 0 0 1 21
M. Ginobili 29:31 4-11 2-5 3-4 +3 0 0 0 3 2 2 1 0 0 13
B. Diaw 08:58 1-1 0-0 0-0 -1 0 1 1 1 0 0 0 0 0 2
C. Joseph 02:14 0-1 0-0 0-0 -6 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
G. Neal 21:34 3-9 1-5 0-0 +7 0 2 2 1 0 0 0 0 0 7
M. Bonner 07:17 0-1 0-0 0-0 -2 0 3 3 0 0 0 0 0 0 0
D. Blair DNP - COACH'S DECISION
T. McGrady DNP - COACH'S DECISION
P. Mills DNP - COACH'S DECISION
Totals 240 35-84 7-23 15-18 6 31 37 16 12 6 4 5 2 92
41.7% 30.4% 83.3% TEAM REBS: 10 TOTAL TO: 4
MIAMI HEAT (66-16)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
L. James F 41:35 7-16 1-5 3-4 -3 2 16 18 10 0 0 2 0 1 18
U. Haslem F 16:43 1-1 0-0 0-0 -2 0 4 4 0 2 0 0 0 0 2
C. Bosh C-F 35:19 6-16 0-4 1-2 -9 1 4 5 1 4 3 1 1 0 13
D. Wade G 35:38 7-15 0-0 3-4 -11 2 0 2 2 0 1 1 0 1 17
M. Chalmers G 27:18 3-10 2-6 0-0 -4 0 1 1 2 0 0 1 0 0 8
R. Allen 23:57 3-4 3-4 4-5 +5 1 2 3 0 1 0 1 0 0 13
M. Miller 19:57 2-3 1-2 0-0 +7 0 4 4 0 0 0 1 0 0 5
C. Andersen 12:58 3-5 0-0 1-2 +6 1 2 3 0 3 0 1 0 1 7
N. Cole 17:12 2-4 1-1 0-0 -2 0 2 2 4 1 0 0 0 1 5
S. Battier 06:11 0-3 0-3 0-0 -2 0 1 1 1 1 0 0 1 0 0
J. Anthony 03:12 0-1 0-0 0-0 -5 2 1 3 0 0 0 0 0 1 0
J. Jones DNP - COACH'S DECISION
R. Lewis DNP - COACH'S DECISION
Totals 240 34-78 8-25 12-17 9 37 46 20 12 4 8 2 5 88
43.6% 32.0% 70.6% TEAM REBS: 8 TOTAL TO: 9

Le live quart-temps par quart-temps

1er quart-temps : Miami d'une courte tête (24-23)

D-Wade a chauffé la salle tout de blanc vêtue, les joueurs se sont checkés, le match peut démarrer à l'AA Arena ! D'emblée, Flash montre qu'il a des cannes en claquant un tomar après une passe de LeBron. Sauf que derrière, le Heat se mange un 9-0 bien violent avec TP en floater, Green à 3 pts et Splitter dans la peinture (2-9). Rouillés les Spurs, vous êtes sûrs ? Spoelstra a bien réajusté pendant le temps mort et Miami va franchement mieux. Bosh enquille enfin à mi-distance et James joue les camions face à Duncan un peu décevant pour l'instant. Heureusement que Parker est là pour limiter la casse chez les Spurs qui sont à 2 points derrière (15-13). Les entrées de Diaw et Ginobili font du bien à SA alors que Ray Allen ne loupe pas son 1er shoot à 3 pts ouvert (22-19)Duncan (0/5) prend déjà sa 2e faute. Mike Miller se prend pour TP et cale un joli floater. El Manu cloture le quart-temps sur un joli move et ramène les Spurs à un point (24-23).

2ème quart-temps : Le réveil de Duncan (52-49)

Popovich prend un temps mort après un 3 pts de Miller, mal défendu par Ginobili. Les Spurs ont du mal à suivre le rythme et prennent le bouillon (38-29), alors que Spoelstra dépoussière Battier. Duncan se réveille: un premier panier, un scotch sur le Birdman, de quoi donner confiance à Danny Green qui ramène SA à quatre points (38-34). Sans LeBron, D-Wade et Norris Cole jouent les acrobates à merveille. En face, le vieux Timmy oublie ses rhumatismes et prend la mesure de ses vis à vis. Le Heat maîtrise quand même ce match (48-42). Miami n'arrive pas à faire de break, la faute notamment à un TP agressif offensivement. Wade réussit un fadeaway de grande classe mais c'est Duncan qui a la dernier mot sur un jumper au buzzer. C'est la pause ! (52-49). Stats à la pause: Tim Duncan (12 pts, 9 rbds, 3 pds), Tony Parker (9 pts, 4 pds) - Dwyane Wade (13 pts), LeBron James (10 pts, 8 rbds, 5 pds). 2 turnovers pour chaque équipe seulement.

3ème quart-temps : Toujours pas de break (72-69)

Bon début de quart-temps du Heat et de Bosh en particulier à la finition. La circulation de balle et la défense sont bonnes (58-53). San Antonio laisse passer l'orage et Miami perd des ballons bêtes, évidemment sanctionnés par le roublard Ginobili et l'énergique "Keu-Waï". Plus qu'un point d'écart ! (58-57). Le rythme est de plus en plus élevé, ce qui ne devrait pas déplaire au Heat. LeBron n'est déjà pas loin d'un triple-double (12, 11 et 9) mais ça n'empêche pas les Spurs de coller au train de Miami. Gros flop de Ginobili, D-Wade lui fait payer cash (69-64). Gary Neal et Kawhi Leonard ont un bon passage en l'absence de TP. Ni vu ni connu, Ray Allen dégaine encore dans le coin mais El Manu réussit deux lancers pour remettre SA à 3 pts (72-69).

4ème quart-temps : Parker offre la victoire aux Spurs !

Les Spurs gâchent trois shoots à 3 pts pour égaliser par Neal et Green. En face, le Birdman fait des dégâts dans la peinture alors que James, Wade et Duncan sont pour l'instant sur le banc (76-73). Le Heat fait des choix offensifs douteux. Splitter poste James et TP est serein sur la ligne puis enrhume Cole après une bourde de LeBron. Les Spurs sont devant à 6 minutes de la fin (78-81) ! Les deux équipes ne rentrent presque plus rien, ça défend sévèrement. Les Spurs semblent très sereins, TP réussit un shoot magnifique après avoir promené Chalmers alors qu'on entre dans le money time (79-85). Spoelstra envoie LeBron défendre sur Parker et enfoncer Duncan. Green rentre à 3 pts mais offre 3 lancers à Allen derrière... (86-88). Choix curieux pour Miami qui cherche Bosh à 3 pts sans succès. Tout va bien pour San Antonio à une minute de la fin (86-90). TONY PARKER ! Alors qu'il était en difficulté en toute fin de possession, TP parvient à décocher un shoot improbable en se défaisant de James et tue le match à 5 secondes de la fin (88-92) ! Victoire de San Antonio à Miami après un Game 1 de très belle facture ! Par Joshua Damien

LES ANALYSES

Les San Antonio Spurs pas satisfaits de leur match

Comme lors des finales 1999, 2003, 2005 et 2007 (en résumé, comme à chaque fois), les San Antonio Spurs ont remporté le premier match de la série face à leur adversaire de la Conférence Est. Pourtant, les Texans ne sont pas passés loin d'une défaite inaugurale face au Miami Heat. Un rebond un peu chanceux, quelques shoots ouverts manqués dans le camp d'en face... Perfectionnistes, les hommes de Gregg Popovich sont conscients de ne pas avoir livré une prestation de haut vol. Lire la suite

Tony Parker "C’était une action folle !"

Tony Parker a une nouvelle fois été décisif pour les San Antonio Spurs. Outre son panier pour la gagne, il a mené son équipe tout le match. Tony Parker a posé une pierre supplémentaire sur sa route vers le Hall Of Fame cette nuit. Plus que jamais le leader des San Antonio Spurs, le meneur était partout. Dépositaire du jeu, finisseur, le Français a ajouté 10 points à sa feuille de statistiques déjà bien garnie dans le dernier QT. Avec 21 points, 6 passes, 2 interceptions et 0 balle perdue en 39 minutes (!), TP a une nouvelle fois porté la franchise sur ses épaules. Lire la suite

Rouillés en première période, les Spurs ont accéléré en deuxième

Arrivés plus frais mais en manque de rythme, les San Antonio Spurs ont été menés la majorité de la rencontre avant d’accélérer la cadence en fin de match. Ils regardaient les matches chacun chez soi, s’entraînaient pour garder la forme, se chamaillaient après les practices et surtout s’ennuyaient à mourir. Après le sweep infligé aux Memphis Grizzlies en finales de Conférence, les joueurs des San Antonio Spurs commençaient à trouver le temps long comme le confiaient Tony Parker et Manu Ginobili plus tôt dans la semaine. Le Français avait d’ailleurs prévenu. Lire la suite

Kawhi Leonard a su faire la différence face à LeBron

Kawhi Leonard a parfaitement rempli sa mission. Il a réussi à ralentir du mieux possible LeBron James, limité à 18 points. « De nos jours, maintenir LeBron James en dessous des 20 points, ce n’est pas quelque chose qui arrive fréquemment. » En une phrase, Manu Ginobili pose le contexte. Il y a deux jours, nous vous expliquions pourquoi Kawhi Leonard était le genre de défenseur capable de gêner le double MVP sortant. Le sophomore des San Antonio Spurs se disait « prêt à relever le défi » – à seulement 21 ans et pour ses premières finales NBA – de défendre sur le meilleur joueur du monde. L’ancien pensionnaire de San Diego State n’a pas lâché son vis-à-vis d’une semelle, essayant du mieux possible d’empêcher toute pénétration du King, contraint par moment de faire la passe. Lire la suite

Mais où est donc passé Shane Battier ?

Shane Battier n’a joué que six petites minutes cette nuit, sans marquer le moindre shoot. Il tourne à 23% de réussite en playoffs. « Parfois, tu dois manger un sandwich à la merde, ça te permet de mieux apprécier le goût du steak la prochaine fois. » Voici comment Shane Battier avait ironisé avec douceur et poésie sur son « DNP » lors du match 7 entre le Miami Heat et les Indiana Pacers. Le vétéran n’est pas prêt de retrouver le parfum d’un bon steak de bœuf angus. Erik Spoelstra ne l’a laissé que six minutes sur le parquet cette nuit. Lire la suite

LES VIDEOS

Le panier incroyable de Tony Parker à 5 secondes du buzzer Le dixième triple-double de LeBron James en playoffs Tony Parker, nouveau coach des San Antonio Spurs Top 5 : Tony Parker squatte 3 places sur 5, caviar, reverse et clutch shot
Afficher les commentaires (201)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest