Ecroulé de rire, Michael Jordan n’avait vraiment pas peur de Gary Payton

Entendre Gary Payton dire qu'il lui avait posé des problèmes en 1996 a bien failli provoquer un fou rire chez Michael Jordan...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Ecroulé de rire, Michael Jordan n’avait vraiment pas peur de Gary Payton

Si vous avez regardé les épisodes 7 et 8 de "The Last Dance", vous n'avez pas pu passer à côté de cette séquence où Michael Jordan est explosé de rire devant sa tablette, en écoutant Gary Payton raconter qu'il avait trouvé le moyen de le museler lors des Finales 1996.

"Beaucoup de gens reculaient devant lui. Pas moi," raconte l'ancien meneur de Seattle. "J'avais dit clairement que je voulais le fatiguer. Le fatiguer vraiment, putain. Je n'ai pas arrêté de lui rentrer dedans, d'aller au contact.

Ca lui a fait mal. La série a alors changé de visage et j'aurais aimé que ce soit le cas plus tôt. Je ne sais pas si l'issue aurait été différente, mais lui faire ça a clairement changé quelque chose." 

Et Michael Jordan de réagir tout sourire :

"The Glove... Gary Payton ne me posait pas de problèmes, j'avais d'autres choses en tête", déclare MJ amusé après l'extrait.

Si "The Glove" a effectivement gêné Jordan sur les matches 4 et 5 avant de courber l'échine, comme tous ses partenaires, il y a sans doute une bonne raison pour expliquer l'hilarité de la légende des Chicago Bulls.

C'est Ahmad Rashad, l'ancien joueur de football américain devenu journaliste et confident de Michael Jordan, qui l'a raconté sur Twitter après avoir visionné l'épisode 8.

"Michael Jordan m'a raconté que Gary Payton lui avait demandé ses chaussures après le game 1 des Finales contre Seattle. C'est là qu'il a su qu'il allait le battre". 

Jordan s'est sans doute dit qu'il n'avait effectivement rien à craindre, sur la longueur d'une série, d'un adversaire qui le regardait encore avec l'oeil d'un fan... On peut quand même sentir dans ce passage que l'icône n'avait pas un respect énorme pour Payton, qu'il considérait plus comme un roquet ennuyeux que comme un vrai rival potentiel à court ou moyen terme.

Gary Payton, lui, se demande ce qu'il serait advenu si George Karl, son coach, n'avait pas attendu le game 4 pour le faire défendre directement sur Michael Jordan. Jusque-là, Karl lui avait demandé de se concentrer sur l'attaque et de préserver ses forces en défendant sur d'autres joueurs. C'est Payton lui-même, excédé après avoir vu son équipe menée 3 à 0 suite aux trois premiers matches de la série, qui a décidé de ne plus accepter cette tactique.

Les Chicago Bulls l'ont finalement emporté 4 à 2 et Jordan a été élu MVP des Finales, deux ans après sa première retraite sportive. L'épisode 7 revient justement en long et en large sur cette période.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest