Michael Jordan et ses Bulls auraient chuté même sans sa retraite, assure Kenny Smith

Que serait-il advenu si Michael Jordan n'avait pas pris sa retraite en 1993 ? 8 titres de suite ? Kenny Smith n'y croit pas pour une bonne et simple raison.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Michael Jordan et ses Bulls auraient chuté même sans sa retraite, assure Kenny Smith

On ne saura jamais si les Chicago Bulls auraient gagné 8 titres de suite si Michael Jordan n'avait pas pris sa retraite en 1993. Les die-hard fans de MJ en sont convaincus, même si l'icône avait l'air épuisée mentalement et physiquement, comme on a pu le constater en visionnant The Last Dance. En l'absence de Michael Jordan la première année, puis avec lui en fin de saison régulière la saison suivante, les Bulls ont dû observer les Houston Rockets brandir le trophée Larry O'Brien deux fois.

Michael Jordan : pourquoi son Double Nickel Game est aussi culte

Kenny Smith, qui était un membre-clé des Rockets lors de ces deux campagnes, est formel. Pour le consultant de TNT, Chicago n'aurait pas pu continuer à gagner même si Michael Jordan ne s'était pas arrêté. C'est ce qu'il a expliqué à Ben Dubose de USA Today.

"Tout d'abord, il faut rappeler que Michael Jordan était là lors de la deuxième saison, avec son numéro 45, et qu'ils ont quand même perdu. Les gens oublient ça. Dans tous les cas, les Bulls étaient trop petits. Il n'y avait plus Horace Grant, parti à Orlando. Dennis Rodman était toujours à San Antonio. C'est pour ça qu'ils ont perdu contre le Magic. 

Je pense que nous, de notre côté, on aurait quand même gagné. L'équipe qui les a battus 4 à 2, Orlando, on l'a sweepée. Ce n'est pas que Michael n'était pas le même joueur. C'est juste que les Bulls n'étaient pas la meilleure équipe. Sans Horace Grant ou Dennis Rodman, ils seraient restés trop petits et n'auraient pas gagné 8 titres de suite".

On peut effectivement se demander comment les Bulls auraient géré les Rockets et surtout Hakeem Olajuwon en 1995, sans big man assez solide pour tenir la distance. On ne le saura jamais et c'est aussi ce qui est beau.

[ITW] Kenny Smith : « Peut-être l'année de l'éclosion pour Ntilikina »

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest