Comment Michael Jordan se fait voler son nom en Chine

His Airness permet à une société de prospérer en Chine en vendant des habits à son nom. Mais sans son accord.

Guillaume RantetPar Guillaume Rantet | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Traduire Michael Jordan en chinois puis y rajouter le mot « Sports ». « Qiaodan Sports » ne s'est pas trop foulé pour surfer sur le succès planétaire rencontré par l'image de His Airness. Un succès qui a permis à la compagnie chinoise d'ouvrir 5 700 boutiques à travers le pays, en commercialisant par exemple le fameux maillot floqué du numéro 23 de l'ancienne vedette des Chicago Bulls. En 2013, c'en était d'ailleurs trop pour Michael Jordan, qui a décidé de porter plainte contre l'entreprise, réclamant 183 000 dollars qu'il souhaitait ensuite reverser à l'aide pour le développement du sport en Chine. Une attaque en justice vite suivie d'une autre : « Qiaodan Sports » a en effet également poursuivi MJ en justice pour avoir nui à l'image de la société. La somme réclamée par la compagnie ? Huit millions de dollars... Le dénouement de cette histoire n'est pas encore connu, mais la cour de Pékin vient de rendre un jugement en la défaveur de l'ancien NBAer qui se fait donc toujours voler son nom en Chine. Il a décidé sur les conseils de ses avocats de faire monter l'affaire devant la plus haute juridiction chinoise, indique Reuters. Même en dehors des parquets, MJ ne se laisse pas faire. https://www.youtube.com/watch?v=RdneJ6G1tKw
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest