Bradley Beal est toujours l’obsession des Brooklyn Nets qui se préparent à dégainer

Bradley Beal a beau clamer son amour pour Washington, les Brooklyn Nets attendent le moindre petit signal pour passer à l'attaque...

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Bradley Beal est toujours l’obsession des Brooklyn Nets qui se préparent à dégainer

Tiens, ça faisait au moins 15 jours qu'on n'avait pas parlé du fait que Bradley Beal finira inévitablement par quitter les Washington Wizards. L'arrière All-Star - pas cette année, malgré la complainte de son agent - a beau répéter son amour pour la ville et la franchise, ça n'émeut pas spécialement les insiders. Brian Windhorst d'ESPN a en effet remis le couvert mardi, lors de son passage dans le Lowe Post d'ESPN.

Selon lui, les Brooklyn Nets sont plus que jamais fixés sur Bradley Beal et n'attendent qu'une ouverture pour passer à l'action. Windhorst estime qu'à la minute où les Wizards ouvriront la porte à un possible départ, Brooklyn enverra la sauce pour s'assurer la venue de l'ancien Gator.

Bradley Beal, troisième star d’un futur « Big Three » aux Lakers ?

Bradley Beal est en fin de contrat dans 2 ans et Washington aimerait redonner une chance à son tandem avec John Wall avant de tout faire exploser. On peut le comprendre. Mais si les Wizards ont la moindre chance de repartir de zéro efficacement avec une tonne d'atouts intéressants, c'est bien en tradant Bradley Beal.

Ce dernier a montré qu'il était capable d'élever sa production pour porter une équipe médiocre sur ses épaules jusqu'aux portes du top 8 à l'Est. Les Wizards, qui vont sans doute patienter jusqu'à la deadline de février 2021 au minimum, ne pourront jamais "vendre" à une valeur plus élevée qu'elle ne l'est actuellement.

A moins que la mayonnaise ne prenne de manière incroyable la saison prochaine - c'est tout le mal que l'on souhaite à Wall et aux Wizards - il y a un moment où les deux parties se rendront sans doute compte que le plus raisonnable est de se séparer. Bradley Beal vient d'avoir 27 ans et aborde la deuxième moitié de sa carrière sans avoir jamais dépassé les demi-finales de Conférence à l'Est.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest