Cinémas, barbiers et concerts : La « bulle » NBA de Disney, mode d’emploi

Cinémas, barbiers et concerts : La « bulle » NBA de Disney, mode d’emploi

La NBA a envoyé aux joueurs et aux franchises un document de plus de cent pages pour présenter la « bulle » d’Orlando ainsi que ses règles.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

La NBA débarque à Disneyworld ! Ce qui ressemblait encore à une tentative désespérée de sauver la saison, suspendue pendant le pic épidémique de coronavirus, va devenir une réalité. La ligue s’apprête bien à finir son championnat et à sacrer son champion sur les terres de Mickey, à Orlando. La fameuse « bulle ». Après des semaines de mise en place, le parc d’attraction gigantesque sera donc le théâtre de la compétition de basket la plus suivie au monde.

Alors, c’est comment, une « bulle » ? Un document de plus de cent pages, envoyé aux joueurs et aux franchises, détaille tous les points importants qui régiront la vie des athlètes et de tous les autres invités à leur arrivée à Disney à partir du 7 juillet.

Les débuts ne seront pas faciles. Parce que le séjour devrait débuter avec un confinement imposé à l’hôtel. Juste le temps d’être testé négatif – deux fois – à 24 heures d’intervalle. Ils pourront ensuite vraiment profiter des activités mises à leur disposition.

Disney met tout en place pour gâter les joueurs NBA

Michelle Roberts, présidente du Syndicat, alertait sur l’importance de pouvoir distraire les sportifs afin qu’ils ne soient pas enfermés dans une routine « hôtel, match, hôtel » tout au long des playoffs. Alors les responsables du parc et de la ligue se sont lâchés.

- Les joueurs auront le droit à des projections de films tous les jours et notamment des blockbusters qui ne sont pas encore sortis comme le dernier Marvel « Black Widow ».

- Un bowling sera à disposition, ce qui devrait plaire à Chris Paul, grand amateur de quilles.

- Le complexe est équipé d’une grande salle de détente réservée aux joueurs, avec des écrans plats et des consoles de jeu (bien évidemment du NBA 2K) pour tuer le temps.

- Mais aussi billards, parcours de golf, randonnées à vélo ou encore tables de ping-pong. Les matches en double seront cependant interdits pour respecter les distances. Sérieusement. Les joueurs pourront aussi jouer aux cartes… mais le jeu sera jeté à la poubelle après chaque utilisation et remplacer par un nouveau set.

Pour leur confort, une piscine mais aussi un barbier, un service de manucure et de pédicure. Oui, la NBA est allé jusqu’à penser à ça. Et pour tous les besoins ou envies de dernière minute, un service de conciergerie VIP.

C’est ce que Disney garantit pour l’instant. Mais en réalité, les organisateurs réfléchissent déjà à ramener des stars pour organiser des concerts en plein air ou même des sessions de stand-up. Ah, oui, aussi : les attractions du parc seront évidemment ouvertes ! Rien de plus costaud que de se coltiner quatre fois le Grand Huit avant d’aller disputer un Game 7. Tout pour donner envie aux convives de rester dans la « bulle ».

Des règles de sécurité à respecter

Mais quiconque aura l’autorisation de quitter l’environnement à tout moment. Les contraintes, en revanche, se font au retour. Si un individu revient ensuite, il devra observer une période de quarantaine d’au moins dix jours.

Tous les membres de la « bulle » devront porter des masques quand ils sont à l’intérieur d’un bâtiment. Sauf pour manger. Et sauf quand ils sont dans leur chambre. En revanche, pas besoin de mettre un masque pour faire du golf ou quelconque activité en extérieur.

- Les joueurs seront fréquemment testés au COVID-19. Mais pas tous les jours a priori.

- Tous les invités peuvent porter une « alarme de proximité » qui les avertit quand ils restent trop longtemps trop près d’un autre individu.

- En cas de test positif, un joueur sera immédiatement relocalisé dans un endroit isolé.

- La NBA va ouvrir une ligne téléphonique pour dénoncer ceux qui ne respecteraient pas le protocole. Ce qui devrait aussi plaire à Chris Paul.

Une reprise décisive pour… Disney

En ce qui concerne les repas, le parc mettra tous ses chefs à disposition des équipes. Ils prépareront des menus spécifiques selon les envies et les habitudes alimentaires de chacun, tout en respectant les besoins d’un sportif professionnel. Mais les joueurs pourront aussi se faire livrer. De la nourriture mais aussi d’autres objets, qui seront contrôlés avant de pouvoir être acceptés au sein du parc.

Les franchises seront réparties dans trois hôtels différents et elles joueront des matches d’échauffement dès le 22 juillet. Mais uniquement avec des adversaires situés dans le même établissement au début.

Les joueurs pourront assister au match des autres équipes. Les trois salles de Disney ne seront donc pas complètement vides. Des officiels NBA, des dirigeants et même des sponsors prendront place dans les gradins.

Les proches seront aussi autorisés dans la « bulle » mais… après le premier tour des playoffs. Une fois des chambres libérées. Chaque franchise sera alors en mesure de commander des chambres supplémentaires, au frais des joueurs cependant.

Pour Disney, c’est un test très important. Il se murmure que le géant US aimerait organiser un tournoi annuel de la NBA. C’est donc un pitch grandeur nature. Tout est réuni pour que l’événement se déroule bien et donne envie à la ligue de revenir. D’ailleurs, cette fin de saison rocambolesque sera immortalisée : des équipes de tournages filmeront l’événement dans les coulisses. Un documentaire ESPN/Disney + qui fera sans doute fureur dans quelques années… en attendant, c’est parti pour le show.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest