Ces quatre joueurs qui mènent leur équipe dans toutes les catégories statistiques

Ces quatre joueurs qui mènent leur équipe dans toutes les catégories statistiques

Ils sont quatre joueurs NBA à porter leur équipe à la fois aux points, aux rebonds et à la passe. Saurez-vous donc les deviner ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Avec le jeu de plus en plus rapide, le nombre de triple-doubles explose en NBA. Logique. Plus de possessions et donc plus d’occasions de marquer des points, de prendre des rebonds et de distribuer des passes décisives. Certains joueurs sont même devenus des experts en la matière. Au point de tout faire, ou presque, pour leur équipe.

Ils sont quatre dans cette situation depuis le début de la saison. Quatre basketteurs complets qui mènent leur équipe dans les trois catégories statistiques majeures. Et deux d’entre eux font même office de candidats pour le MVP. Passage en revue.

Nikola Jokic, le prince du triple-double en NBA

Bien évidemment. Aucun suspense là, si ? Le « Joker » est le prince du triple-double sur ce début de saison – déjà quatre au compteur – et il est même le meilleur passeur de la ligue. 25,9 points de moyenne, 57% aux tirs, 44% à trois-points, 11,6 rebonds et 10,9 passes… c’est digne d'un MVP NBA. Sauf que…

Les Denver Nuggets sont à la peine ! La franchise du Colorado a perdu pour la cinquième fois en huit rencontres hier soir. D’ailleurs, voyant que les siens patinent, Jokic se met à scorer beaucoup plus. 35 et 38 points sur ses deux dernières sorties. Mais ce sont surtout ses camarades qui doivent désormais hausser leur niveau de jeu.

CQFR : Doncic domine Jokic, Lillard en chaleur, les Sixers frappés par le COVID

Luka Doncic, le prodige des Mavericks

Là encore, prévisible. Même si, au final, ça reste assez surprenant que le Slovène soit le meilleur rebondeur de son équipe. 8,3 prises par match… 4 de plus que le deuxième, Maxi Kléber ! L’absence de Kristaps Porzingis se fait ressentir sous les arceaux. Les Dallas Mavericks n’ont pas un grand capable de jouer des coudes dans la raquette (bon, le Letton ne comblera pas ce vide pour autant).

Alors Doncic va au charbon. Pour le reste, c’est du génie. 27,6 points et 8 passes. Et pourtant, on a le sentiment qu’il n’est pas encore vraiment rentré dans sa saison. Seulement 20% de réussite à trois-points par exemple. Ses statistiques sont en baisse par rapport à la saison dernière. En forme, il peut chercher du 30-10-10 de moyenne.

Luka Doncic, la machine commence à monter en régime

Julius Randle, le moteur des Knicks

L’un des hommes forts de ce début de saison. Le moteur des New York Knicks. Bœuf de destruction massive (un concept) à la fac, Randle est devenu un « all around » brillant en NBA. Il fait des statistiques depuis des années. Mais il commence maintenant à avoir un vrai impact. Enfin, pour l’instant. 23,1 points, 12 rebonds et 7,4 passes. En 38 minutes. La touche Tom Thibodeau ça.

Bam Adebayo, le point center de la NBA

On se demande bien combien avait deviné que BAM faisait partie du lot. Parce que oui, actuellement, c’est lui le meilleur marqueur du Miami Heat avec 18,6 points par match. Et le pire dans tout ça… c’est que le deuxième au scoring ne pointe qu’à 13,9 unités. Goran Dragic. Jimmy Butler est à peine à 13,8 et Tyler Herro à 13,4.

Les Floridiens démarrent doucement après une intersaison très, très courte et une campagne de playoffs excitante mais éprouvante dans la bulle. Ils sont logiquement fatigués. Mais le fait qu’Adebayo domine les catégories statistiques n’est pas forcément bon signe. Même si le pivot s’affirme déjà depuis deux ans comme un vrai basketteur complet. 8 rebonds, c’est faible aussi pour un meilleur rebondeur. Et enfin 5,1 passes.

L’intérieur assure sur le début de saison et c’est une bonne nouvelle. Il continue sa progression. Mais autour, il faut un vrai réveil dans les semaines à venir.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest