NBA : des joueurs déçus par la liste des messages sociaux autorisés sur les maillots

Les joueurs NBA pourront arborer des messages à caractères sociaux sur leurs maillots. Mais certains comme Jaylen Brown trouvent la liste trop limitée.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
NBA : des joueurs déçus par la liste des messages sociaux autorisés sur les maillots

La NBA est probablement la ligue sportive la plus impliquée pour soutenir ses joueurs dans les combats sociaux actuels. Elle collabore activement avec le syndicat des joueurs (NBPA) pour que la reprise de la saison offre au mouvement la meilleure plateforme possible. Pourtant, certains NBAers ne sont pas encore totalement satisfaits, à l’image de Jaylen Brown.

Fin juin, on apprenait que la ligue allait permettre aux joueurs de remplacer leur nom sur le maillot par un message de sensibilisation pour la justice sociale. Cependant, il ne leur sera pas possible de mettre n’importe quoi sur leur jersey. La NBA et le syndicat sont tombés d’accord sur une liste de 29 messages (voir la liste plus bas).

Une belle idée, mais que certains jugent trop restrictives. Jaylen Brown voudrait ainsi voir plus de possibilités de message :

« Je voudrais voir plus d’options disponibles à mettre au dos de nos maillots », a expliqué le joueur des Boston Celtics à plusieurs médias.

« Pour des sujets et des causes comme celles actuelles, je pense que cette liste est un exemple d’une forme de restrictions... J'ai été très déçu de cette liste. »

Pour lui, la liste autorisée par la NBA et la NBPA n’inclut pas de références assez spécifiques, par exemple aux violences policières.

« ‘Break the Cycle’, ‘Results’,’Inequality by Design’, des choses de ce type auraient selon moi un impact plus profond que certaines des choses qui nous ont été autorisées », a détaillé Jaylen Brown quand on lui a demandé les messages qu’il auraient aimé pouvoir affiché, avant de poursuivre :

« Nous devons aller là-bas (à Orlando) et faire en sorte que les gens n’oublient pas George Floyd, Breonna Taylor, Philando Castile, Ahmaud Arbery ou Trayvons Martin. Et la liste continue… »

D’ailleurs, s’il est bien évidemment inciter d’une éventuelle seconde vague du coronavirus, il reste persuadé que c’est de son devoir d’aller jouer cette fin de saison à Orlando. Et d’en profiter pour poursuivre le combat pour la justice sociale :

« Beaucoup de gars choisissent d’aller à Orlando parce nous jouons pour quelque chose de plus grand que nous mêmes. »

Les messages autorisés par la NBA sur les jerseys

Black Lives Matter
Say Their Names
Vote
I Can't Breathe
Justice
Peace
Equality
Freedom
Enough
Power to the People
Justice Now
Say Her Name
Sí Se Puede (Yes We Can en espagnol)
Liberation
See Us
Hear Us
Respect Us
Love Us
Listen
Listen to Us
Stand Up
Ally
Anti-Racist
I Am A Man
Speak Up
How Many More
Group Economics
Education Reform
Mentor.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest