Golden State Warriors 73-9 : un record, un destin, une douleur…

Golden State Warriors 73-9 : un record, un destin, une douleur…

Il y a 4 ans, les Golden State Warriors entraient dans l'histoire en battant les Grizzlies soit leur 73e victoire de la saison. Retour sur cet événement unique qui marqua l'histoire d'un groupe et d'une franchise.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Le 13 avril 2016 il y a eu deux moments historiques en NBA. Le départ à la retraite de Kobe Bryant bien sûr, ses 60 points et son "Mamba Out". Mais aussi le record des Golden State Warriors. Oui, c’est fini le temps où on évoquait le record des Chicago Bulls version 1995-1996. La veille, ils étaient encore à égalité avec les troupes de Michel Jordan, mais les hommes de Stephen Curry vont s’emparer de cette marque mythique en établissant un nouveau bilan historique : 73 victoires et 9 défaites, du jamais vu en NBA. Et un record jusqu'à présent toujours inégalé.

 

La saison sans faute de Stephen Curry

Véritablement sur un nuage cette saison, le meneur de jeu évolue à un niveau de jeu assez incroyable, enchaînant les dribbles et les tirs avec une facilité déconcertante, peu importe l’organisation de la défense devant lui. Avec 29,9 points (à 50,2% de réussite aux tirs, à 45,2% de réussite à longue distance), 6,7 passes décisives et 5,5 rebonds de moyenne, le joueur de 28 ans file tout droit vers un 2e titre consécutif de MVP de cette Ligue. Puis à l’approche de ce record, le leader de la franchise californienne a démontré que son équipe pouvait compter sur lui, sa performance contre les San Antonio Spurs (37 points) a même laissé Gregg Popovich sans solution quelques jours auparavant.

Puis si les Golden State Warriors vont tout faire pour avoir ce record, Curry va aussi vouloir atteindre un objectif personnel : les 400 tirs réussis à longue distance lors d’une même saison régulière. Actuellement à 392 (ce qui est déjà un record absolu), la superstar aimerait atteindre cette marque.

« Je vous promets que si j’en suis à 399 et que je le sais, je vais croquer. C’est certain. Mais c’est la seule chose que je peux garantir », avait-il lancé la veille du match face à Memphis.

Un record collectif et une performance individuelle totalement dingue, la soirée parfaite pour Curry !

 

Stephen Curry

Les Golden State Warriors voulaient vraiment ce record

Émoussés. Fatigués. Rincés. Fous. Les qualificatifs ont été nombreux pour qualifier la folle envie des joueurs des Golden State Warriors de battre le record des Chicago Bulls à tout prix. Mais pourquoi faire de tels sacrifices physiques pour un record en saison régulière ? Après tout, le plus important, c’est le titre... Oui, les joueurs de Steve Kerr ont bien l’intention de remporter un 2ème trophée Larry O’Brien de suite, mais ils ont aussi conscience qu’une telle occasion de marquer (à jamais ?) l’histoire de la NBA ne se représentera pas deux fois. Il faut se rendre compte d’une chose, ce record des Bulls paraissait impossible à atteindre. Enfin, impossible avant les Warriors.

« Je connaissais ce record, mais je n’avais jamais pensé qu’une équipe allait pouvoir le chasser. C’était juste un nombre qui semblait invincible. Même au début de l’année, même à 24-0, c’était genre : ‘bien, peut-être que c’est possible, nous allons jouer tous les matches pour gagner’, mais c’était un peu fou, 72-10, il faut vraiment très bien jouer pour ça. Et maintenant, nous sommes à 72-9, et nous avons une chance de le battre », avait confié Stephen Curry à ESPN.

« La façon dont les choses se sont déroulées, avoir une ultime chance à la maison de battre le record, c’est plutôt génial. Mais ça ne sert à rien d’en parler maintenant, de toute façon, tout le monde le fait pour nous. Franchement, je ne pensais pas que c’était possible », estimait Draymond Green.

 

Et autant dire que les Warriors n’ont pas réalisé un tel chemin, en s’accordant aucun repos alors que les autres franchises ont pris le soin de reposer leurs cadres avant les Playoffs, pour échouer si près du but. De Draymond Green en passant par Klay Thompson, tous les patrons de cette formation ont affiché publiquement (depuis longtemps) qu’ils souhaitaient absolument décrocher 73 victoires. Et pour Stephen Curry, il n’est pas question de le cacher.

« C’est très important pour nous. C’est notre dernier match de saison régulière, notre dernier affrontement avant les Playoffs et personne ne veut le perdre, avec bien évidemment la 73ème victoire en tête. Nous voulons atteindre ce chiffre. Pourquoi pas ? »

Habitués à la pression, reposés après le match à San Antonio dimanche et déterminés, les Golden State Warriors sont programmés pour gagner. Puis qui pour les arrêter ? Les Memphis Grizzlies ? Oui, oui...

 

Golden State Warriors

Memphis Grizzlies ? Trop facile...

En 2016, les équipes qui représentent un vrai danger pour les Warriors se comptent sûrement sur une seule main, donc autant dire que l’adversaire des Californiens pour ce dernier match n’était pas très important... Mais les Memphis Grizzlies, vraiment ? Comment penser que les troupes de Dave Joerger peuvent lutter avec eux ? Avec un 5 majeur composé de Jordan Farmar, Lance Stephenson, Vince Carter, Matt Barnes et Zach Randolph ? Après une série de 9 défaites lors des 10 derniers matches ? Et une avalanche de blessures ? Faut-il vraiment continuer cette liste ?

« Je pense que c’est l’une des histoires les plus impressionnantes de la NBA cette année », a commenté Steve Kerr à propos des Grizzlies, qui ont connu 12 joueurs blessés et 28 éléments utilisés (un record), après la victoire 100 à 99 il y a quelques jours contre cette même équipe.

Actuellement 7èmes de la Conférence Ouest et assurés d’atteindre les Playoffs, les Grizzlies n’ont pas le niveau et joueront sans pression ce soir (à l’exception de savoir s’ils vont être dérouillés au premier tour par les San Antonio Spurs ou l’Oklahoma City Thunder). En plus, Randolph et ses partenaires seront en back-to-back après avoir reçu une belle fessée de la part des Los Angeles Clippers (+26). Donc Golden State, bientôt la meilleure équipe de l’histoire sur une saison régulière, ne sera pas capable de l’emporter face à un tel adversaire ?

« Ça devrait être marrant pendant 48 minutes et j’espère une nuit dont nous allons nous rappeler longtemps », a confié Stephen Curry.

73-9, l’histoire de la NBA va s’écrire sous nos yeux. Le 13 avril 2016 restera gravé dans les mémoires collectives pour des années et des années...

 

Le match : Memphis Grizzlies 104 - 125 Golden State Warriors

Pendant des années, le record des Chicago Bulls semblait intouchable et on l'imaginait rester gravé dans l'éternité, comme le symbole d'une autre époque, d'une équipe imbattable considérée comme la plus grande de l'histoire. Puis les Golden State Warriors se sont mis à gagner, gagner et encore gagner. Au point où l'on s'est mis à disserter sur le sujet. Stephen Curry et ses coéquipiers vont-ils le faire ? A la veille de la rencontre face aux Memphis Grizzlies, il n'y avait presque plus de suspense. On s'y attendait. Ils l'ont fait.

Les Warriors ont décroché leur 73 ème victoire de la saison en battant sans sourcilier une vaillante équipe de Memphis. Les Californiens ont attaqué fort dans le premier QT (37-23) pour se mettre à l'abri devant leur public. La suite appartient désormais à l'histoire.

Comme un symbole, c'est Stephen Curry qui a été le grand bonhomme de la soirée. Prochainement élu MVP pour la deuxième saison consécutive, la superstar des Warriors a planté 46 points en 29 minutes et a établi un nouveau record personnel du nombre de paniers primés inscrits sur une saison avec 402.

Mais pas question pour les Warriors de célébrer trop tôt. Rien n'est prévu avant juin. Avec le record en poche, ils peuvent désormais entamer une autre campagne, celle qui mène à la défense de leur titre. Car sans sacre, le record n'aurait pas la même saveur.

 

Golden State Warriors

Classe : Michael Jordan félicite les Warriors pour leur record

Michael Jordan n'a pas tardé à réagir à l'extraordinaire performance réalisée par les Golden State Warriors, détenteurs depuis cette nuit du nouveau record de victoires établi sur une seule saison après avoir conclu l'exercice 2015-2016 par un 73ème succès face à Memphis. De quoi susciter l'admiration du GOAT qui a tenu à féliciter les hommes de Steve Kerr pour leur immense exploit mais aussi pour le spectacle qu'ils ont su proposer tout au long de la saison.

« Je veux féliciter les Warriors pour leur incroyable saison », a déclaré le proprio des Hornets dans un communiqué.

« Le basket évolue en permanence et les records sont faits pour être battus. Les Warriors ont été très plaisants à voir jouer et je suis impatient de voir ce qu’ils vont faire en playoffs. »

 

 

Sur un nuage depuis deux ans, les Golden State Warriors parviendront-ils à parachever leur oeuvre en conservant leur titre acquis en 2015 ? C'est désormais la mission qui attend Stephen Curry et sa bande lors des playoffs que les Dubs débuteront par une confrontation face aux Houston Rockets. Un défi qui semble d'ores et déjà largement à portée des Californiens qui ont désormais à cœur de couronner leur magnifique saison en ramenant une nouvelle fois le trophée suprême dans la baie d'Oakland. Mais tout ça c'était sans compter sur un certain LeBron James... et ces finales NBA 2016 où les Warriors menaient 3-1 face aux Cleveland Cavaliers. Si près du but, ils se sont effondrés, 3 matches de suite et ont laissé le King offrir une bague à sa ville. Ce Game 7 restera à tout jamais dans les mémoires des Warriors comme la plus douloureuse défaite de leur histoire. A choisir, on est certain qu'ils auraient certainement échangé la 73e victoire face aux Grizzlies et ce fameux record contre cette terrible défaite au Game 7...

 

Kyrie Irving

 

Infographie : Les chiffres de l'incroyable saison des Golden State Warriors

Les Golden State Warriors ont réussi la meilleure saison régulière de l'histoire de la NBA en terminant avec 73 victoires. ESPN a donc publié une infographie résumant en statistiques l'exercice de Stephen Curry et ses coéquipiers tout en les comparant aux Chicago Bulls de 1996.

Warriors infographie S

 

Les dix choses les plus drôles de la saison des Warriors

Même s'ils ont battu le record des Bulls avec 73 victoires, les Golden State Warriors n'ont pas oublié de se fendre la poire, et nous aussi par la même occasion.

Comment les Warriors ont chassé le record

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest