On a testé NBA2K20 !

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

On a testé NBA2K20 et sans surprise la mise en bouche est savoureuse. Voici nos premières impressions concernant le meilleur jeu de basket de la planète.

NBA2K20 sort vendredi et c'est comme toujours un événement pour les fans. Comme chaque année, on a eu la chance de tester le nouveau bébé de 2K Sports, après une présentation du développeur du jeu Eric Boenisch. Pas besoin de faire de mystère autour du dernier opus. NBA2K20 est encore un jeu formidable sur lequel on peut aussi bien jouer en mode hardcore en finissant tous les modes de jeu jusqu'à épuisement et à la version suivante, où jouer uniquement entre potes à l'occasion pour des exhibitions.

Voici notre ressenti et les points importants de cette mise en bouche.

- Après plusieurs matches, on a quand même l'impression qu'il est assez nettement plus facile de scorer que dans NBA2K19, où faire trembler le filet était parfois abusivement complexe. Malgré ce petit re-up d'adresse générale, les spécialistes de la défense y trouveront quand même leur compte. Le challenge réside dans le placement et le timing pour limiter les shooteurs et les empêcher de trouver leurs positions préférées. La dynamique globale des rencontres et les mouvements de vos coéquipiers (quand vous jouez à un contre un) pousse à un volume plus élevé à 3 points. Ce qui colle finalement plutôt bien à la réalité. Les séquences off the ball sont fluides, aussi bien en attaque qu'en défense et c'est une amélioration par rapport à l'année dernière.

NBA2K20
Elena Delle Donne, la star des Mystics.

- Les réfractaires à la WNBA s'en moqueront royalement, mais l'arrivée de la ligue féminine est un vrai plus. Non seulement les joueuses sont bien représentées et modélisées comme il se doit, mais les animations (plus de 3 000 pour les 12 équipes) rendent les rencontres réalistes en termes de rythme et de style de jeu, sans chercher à coller au gameplay plus athlétique des rencontres NBA. On a notamment testé des matches entre les Mystics et les Aces, deux des meilleures équipes de la ligue et le plaisir est réel. Manipuler Elena Delle Donne ou Liz Cambage, pour ne citer qu'elles, avec les spécificités de leur jeu, est un régal.

- 2K Sports a mis le paquet sur le mode My Career. Les risques pris par le passé avec un accent mis sur le côté très cinématographique n'ont pas toujours été payant. Le star power du mode histoire dans ce NBA2K20 est assez dingue et rend l'expérience plaisante : Idriss Elba, Rosario Dawson et le paquet de joueurs NBA, actuels ou passés (LeBron James, Anthony Davis, Kemba Walker, Scottie Pippen, etc...), que l'on croise durant le parcours, donne la sensation d'être au coeur d'un vrai film. 2K a bossé avec la boîte de Maverick Carter et la collaboration a aussi permis d'insister sur les thématiques sociales du moment.

Le trailer de NBA2K20 My Career

NBA2K20
Lonzo Ball sur la ligne contre son ancienne équipe.

- Dans NBA2K19, il y avait parfois la frustration de ne pas être parvenu à développer notre joueur comme on l'avait envisagé. Cette fois, il s'agit de choisir d'emblée le profil que l'on souhaite pour son joueur et son évolution ira logiquement dans ce sens. Par ailleurs,  déboucher sur un joueur parfait à 99 sera un sacerdoce. Le plafond est à 95. Et c'est seulement à cet instant qu'une présence acharnée sur les terrains vous permettra de faire grimper la note globale du joueur. Dans le Neighborhood, les joueurs à 97, 98 ou 99 que vous croiserez seront seulement les plus studieux et il y en aura a priori nettement moins...

- Graphiquement, l'accent a été mis sur la lumière et la manière dont elle se reflète sur les joueurs. En dehors de cette subtilité appréciable, les joueurs sont comme toujours encore un peu plus réalistes et fidèles à ce qu'ils proposent sur un terrain dans la réalité. On a notamment fait un New Orleans Pelicans - Los Angeles Lakers sacrément prometteur quant à la réussite de Zion Williamson en NBA... Les Pelicans dans leur ensemble sont d'ailleurs franchement plaisants à manoeuvrer, de Lonzo Ball à Zion en passant par Brandon Ingram.

- On a pu tester les nouvelles équipes classiques intégrées à ce NBA2K20. Les Suns du début des années 2000, les Blazers du tandem Brandon Roy (sans ses problèmes de genoux) - LaMarcus Aldridge, les Clippers de l'ère Lob City, où les Wizards période Gilbert Arenas/flingues dans le vestiaire. Chaque décennie a également son équipe-type entre les 50's et les 2000's, ce qui permettra aux puristes de régler leurs différends sur la question de la meilleure période de l'histoire de la NBA. Spoiler alert : les 80's avec Larry Bird qui shoote dans tous les sens et les 90's avec Michael Jordan en transe font très, très mal...

NBA 2K20 sortira le 6 septembre sur PS4, Xbox One, Switch.