Nerlens Noel : « Je peux vendre beaucoup de chaussures »

Reebok veut à nouveau réinvestir le basket et a enregistré la signature du prometteur Nerlens Noel.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / HOOP CULTURE / Ekickment
Nerlens Noel : « Je peux vendre beaucoup de chaussures »
En général les intérieurs signent rarement des gros contrats avec les équipementiers. Hormis Dwight Howard, signé par adidas, il faut remonter quelques années en arrière pour trouver des big men capables de vendre des chaussures, avec David Robinson, Patrick Ewing et surtout Shaquille O’Neal. Depuis, entre le fait qu’il y ait de moins en moins de pivots d’impact et celui que plus que jamais ce sont les extérieurs qui séduisent les fans, les marques misent rarement sur les grands. Nerlens Noel, lui, espère bien changer la donne. Selon SLAM, il a signé un deal avec Reebok, qui essaie de relancer sa présence en NBA et devrait signer d’autres joueurs prochainement. Si les termes du contrat n’ont pas été révélés, le rookie a confirmé la signature et affirme qu’il est le genre de joueur capable de séduire le grand public et de vendre des chaussures :
« Je ne pense pas que je sois simplement un intérieur type. Je pense que je suis capable de vendre des chaussures. »
Quelques équipes ont pensé en tout cas qu’il n’était peut-être pas capable de leur apporter puisqu’il n’a été choisi qu’en numéro 6 de la draft (par les New Orleans Pelicans, qui l’ont envoyé aux Philadelphia Sixers) après avoir été longtemps annoncé comme le probable numéro 1. Néanmoins, Nerlens Noel semble particulièrement motivé pour montrer à ces équipes qui l’ont snobé qu’elles se sont lourdement trompés et il a effectivement le potentiel pour devenir une star de cette ligue, et vendre quelques paires de chaussures. Par ailleurs, si Reebok n’a pour le moment que Jason Terry, Isaiah Thomas ou Jameer Nelson dans son roster, la marque a tout de même su séduire le jeune prospect :
« En grandissant, j’aimais beaucoup de shows old school comme ‘le Prince de Bel Air’ ou ‘Martin’. Et ce que Reebok veut vraiment faire, c’est jouer le côté retro. Donc, être retro, avec non seulement la chaussure mais aussi le style en dehors en dehors des terrains. »
Selon Slam, Reebok ne devrait pas s’arrêter avec cette signature puisque la marque espère vraiment réinvestir les parquets. Avec Nerlens Noel, s’il confirme le potentiel qu’il a, elle pourrait avoir trouvé un très bon chef de file. Même s’il n’est qu’intérieur…
Afficher les commentaires (29)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest