- PHI
- ORL
- MIA
- MEM
- NYK
- BOS
- GSW
- OKC
- UTA
- DAL
- PHO
- POR
- MIN
- CHI
- SAC
- LAL

La séquence débile de la nuit : Jokic vs… Scott Brooks

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Contact intentionnel ou non, exagération de la victime ou pas, le petit incident entre Nikola Jokic et Scott Brooks a pesé sur la fin de match entre Denver et Washington.

Mine de rien, cette action a déterminé en partie le résultat final du match entre les Denver Nuggets et les Washington Wizards... Alors qu'il n'y avait que deux points d'écart au tableau d'affichage, 32 secondes à jouer et une sortie de temps mort à négocier, DC s'est vu accorder une faute technique et a pu plier l'affaire. En cause : un contact entre Nikola Jokic et Scott Brooks, le coach des Wizards.

Sur la vidéo ci-dessous, le Serbe, en train de revenir sur le terrain, touche effectivement Brooks avec son coude. Ce dernier a été scandalisé au point de se ruer vers les arbitres pour demander réparation. Et l'obtenir...

Après le match, Mike Malone, le coach des Nuggets, a pris la défense de son joueur en insinuant que son homologue avait floppé et "exagéré" le contact. Nikola Jokic, lui, joue la carte de l'homicide involontaire.

"Je suis désolé d'avoir mis mon équipe dans cette situation. J'ai voulu regarder le score et j'ai percuté le coach", s'est défendu le pivot.

Sans avoir à faire appel à une équipe d'enquêteurs, on peut supposer que Nikola Jokic a légèrement adapté sa trajectoire pour mettre un petit taquet à Scott Brooks dans cette fin de match tendue. Mais aussi que Brooks a amplifié la chose pour être sûr que les arbitres verraient bien l'incident.

"C'était une situation gênante et bizarre. Je ne pense pas qu'il l'ait fait exprès mais c'est arrivé. L'arbitre a fait ce qu'il avait à faire et je suis passé à autre chose. Mais je n'avais jamais vu une chose comme ça se produire", a déclaré Brooks au Washington Post.

Nikola Jokic peut s'attendre à une sympathique amende dans les heures qui viennent si la NBA juge effectivement que le "coup" était volontaire.