Orlando, trop gourmand trop tôt ?

Du côté du Orlando Magic, ça regorge d'ambition et de fougue. Mais les Floridiens devraient peut-être faire preuve d'un peu de patience et de réalisme.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Orlando, trop gourmand trop tôt ?
Jusqu'à la reprise des débats en NBA, le 26 octobre prochain, retrouvez nos présentations de chaque équipe selon l'ordre décroissant de notre power ranking. Aujourd'hui, une équipe ambitieuse et talentueuse, mais qui n'a peut-être pas encore les moyens de ses objectifs : le Orlando Magic.

ORLANDO MAGIC - 23e

Orlando avait besoin d'un vrai coach, Frank Vogel a débarqué. Orlando avait aussi besoin de vrais défenseurs intérieurs, Serge Ibaka et Bismack Biyombo sont arrivés. Orlando avait besoin de verrouiller Evan Fournier, "More Champagne" a prolongé. Sur le papier, l'équipe a plutôt de la gueule, donc qu'est ce qui peut justifier un si mauvais classement ? Tout simplement le fait que l'on peine à comprendre exactement ce que le GM Rob Hennigan veut faire et comment tout ce petit monde va fonctionner ensemble. Le projet articulé autour de deux des plus "anciens" du roster, Tobias Harris et Victor Oladipo, a volé en éclats après leurs départs successifs. Dans le même temps, les Floridiens ont pris le risque de prendre Serge Ibaka, en perte de vitesse à OKC, en sachant qu'il pourrait partir l'été prochain, tout en offrant un sacré pactole à Bismack Biyombo, en mettant en péril le temps de jeu de leur meilleur élément depuis deux ans,  Nikola Vucevic, puis en filant 15 millions de dollars à Jeff Green, un frein potentiel à l'éclosion d'Aaron Gordon. Là où le Magic est difficile à cerner, c'est qu'on a l'impression qu'il peut aussi bien finir 6e que 13e à l'Est. Il n'est pas à exclure que la mayonnaise prenne et qu'Orlando retrouve les playoffs pour la première fois depuis le départ de Dwight Howard. Ce groupe regorge de joueurs à fort potentiel et beaucoup de monde aura envie de les voir en action avec des progressions attendues d'Elfrid Payton ou Mario Hezonja pour ne citer qu'eux. Mais il y a aussi le risque de se voir trop beau, trop vite et de vivre une saison décevante et frustrante avec une guéguerre interne pour le temps de jeu et le leadership. Vogel ne met-il pas trop de pression à ses hommes en annonçant un objectif playoffs or bust ?

Le facteur X : Aaron Gordon

Frank Vogel a surpris son monde cet été en annonçant qu'il souhaitait faire d'Aaron Gordon une sorte de Paul George en le décalant au poste 3. Il y a peu de chances que le dunkeur éléctrisant du Magic devienne aussi fort que "PG13" dans l'immédiat. Mais sa capacité à s'adapter aux exigences de son nouveau coach et à franchir un pallier peuvent sensiblement changer la trajectoire de son équipe. Depuis ses débuts dans la ligue, l'ancien d'Arizona progresse à vue d'oeil, axant ses efforts sur le shoot et la défense. Avec un coach de la trempe de Vogel et un temps de jeu digne de ce nom, l'opportunité est belle de démontrer qu'il est davantage qu'un phénomène athlétique uniquement voué à briller durant le All-Star Break. http://www.dailymotion.com/video/x4m7kpa_les-10-plus-beaux-dunks-d-aaron-gordon-en-2015-2016_sport  

A lire sur le Magic

- 5 raisons de croire au retour d'Orlando en playoffs Le lifting du Orlando Magic cet été laisse penser que la franchise floridienne a un vrai coup à jouer pour surprendre son monde dans la Conférence Est cette saison. - Ce choix qui va changer la saison du Magic La raquette du Orlando Magic est pleine à craquer après les arrivées de Serge Ibala et Bismack Biyombo. La franchise conservera-t-elle l'excellent Nikola Vucevic pour se créer une raquette effrayante ou cherchera-t-elle à le monnayer pour renforcer d'autre secteurs ? - Comment transformer Aaron Gordon en Paul George Les attentes sont élevées autour d'Aaron Gordon. Son nouveau coach Frank Vogel veut en faire un poste 3 d'élite. Il y a du boulot, mais l'ambition est là du côté du Magic.

Le roster 

Postes 1/2 :  Elfrid Payton, DJ Augustin, CJ Watson, Jodie Meeks, Nick Johnson, CJ Wilcox Postes 2/3 : Evan Fournier, Mario Hezonja, Kevin Murphy Postes 3/4 : Aaron Gordon, Jeff Green, Damjan Rudez, Cliff Alexander Postes 4/5 : Nikola Vucevic, Serge Ibaka, Bismack Biyombo, Stephen Zimmerman, Arinze Onuaku Le cinq que l'on veut voir : Elfrid Payton - Evan Fournier - Aaron Gordon - Serge Ibaka - Nikola Vucevic. Cet article vous a été présenté par les coiffeurs Fournier, les trampoline Gordon, les soins anti-acné Hezonja et les platines DJ Augustin.

Les autres previews NBA 

30e, les Brooklyn Nets : "Y a-t-il pire job que GM des Nets ?" 29e, les Los Angeles Lakers : "Les Lakers sont trop jeunes pour faire les malins" 28e, les Philadelphie Sixers : "On va enfin kiffer suivre les Sixers" 27e, les Phoenix Suns : "Les Suns ont du talent mais pas d'identité" 26e, les Denver Nuggets : "Denver, c'est cool, mais tout le monde s'en tape." 25e, les New Orleans Pelicans : "Les Pelicans seront chauds... en 2019" 24e, les Sacramento Kings : "Sacto, ça sent le sapin"
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest