Pat Beverley quitte la bulle, les Clippers vont démarrer sans leur pitbull

Patrick Beverley manquera certainement la reprise de la saison NBA à Orlando. Le meneur des Clippers a dû quitter la Floride pour une urgence personnelle.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pat Beverley quitte la bulle, les Clippers vont démarrer sans leur pitbull

L'importance de Patrick Beverley pour les Los Angeles Clippers n'est plus à démontrer. Le meneur à la défense de fer apporte une intensité et un savoir-faire assez uniques en NBA, qui permet aux Californiens d'avoir les moyens de leurs ambitions. Malheureusement, Beverley a dû quitter la bulle mardi et manquera vraisemblablement la reprise de la saison.

Selon Malika Andrews d'ESPN, Patrick Beverley a précipitamment fait ses valises en raison d'une urgence familiale. Il semblerait que le problème soit assez sérieux, comme Montrezl Harrell, son coéquipier lui aussi contraint de quitter la bulle la semaine passée pour un problème personnel (il est au chevet de sa grand-mère), l'a sous-entendu dans un tweet.

Défenseur de l'année : notre top 10 définitif

"Je prie pour mon gars Patrick Beverley. Il semblerait que la pluie ne s'arrête pas de tomber. Une prière pour toi".

Beverley a pour projet de regagner Disney World Resort pour participer à la saison quoi qu'il advienne. On ne sait simplement pas quand. Lorsqu'il sera psychologiquement à même de retourner dans la bulle, l'ancien joueur des Houston Rockets devra se soumettre à nouveau au protocole sanitaire très strict mis en place par la NBA. Cela peut prendre un peu de temps et, à un peu plus d'une semaine de la reprise, on peut déjà estimer que "PatBev" manquera plusieurs matches de cette fin de saison régulière.

En mai 2017, en plein milieu d'une série de playoffs, Patrick Beverley avait appris le décès de son grand-père Rheese Morris, l'homme qui l'a élevé à Chicago. Il s'était effondré en conférence de presse dans un moment émouvant en expliquant à ses interlocuteurs ce que représentait Morris pour lui.

En l'absence de son meneur titulaire, Doc Rivers devrait titulariser Reggie Jackson, afin de continuer de permettre à Lou Williams, encore candidat au titre de 6e homme de l'année, de rayonner en sortie de banc.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest