Paul George : « Ce n’est pas moi que les Pacers doivent siffler »

Hué pour son premier match à Indianapolis sous les couleurs des Clippers, Paul George a sous-entendu qu’il n’était pas responsable de sa séparation avec les Pacers.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié
Paul George : « Ce n’est pas moi que les Pacers doivent siffler »

Cela fait déjà plus de deux ans que Paul George a quitté les Indiana Pacers. Mais le public ne lui a toujours pas pardonné sa demande de transfert pendant l'intersaison 2017. Il a encore été sifflé cette nuit, lors du passage des Los Angeles Clippers à Indianapolis. Son premier match sous les couleurs de la franchise californienne devant son ancien public. Entre temps, il était déjà revenu avec le Oklahoma City Thunder, franchise où il avait été expédié après avoir réclamé à partir. PG comprend l'attitude des supporteurs mais il a laissé entendre qu'il n'était pas l'unique responsable de la situation délicate qui a mené à son départ.

"Un jour je dirai tout sur ce qui a conduit à mon transfert. Je ne vais pas faire de teaser, j'aime bien être le méchant. Je viens là deux fois par an. Ceux que les fans devraient siffler sont là beaucoup plus souvent que moi", a confié l'ailier All-Star.

Au final, il fait clairement du teasing tout en restant très flou. Quel est l'intérêt de sous-entendre que ce n'est pas de sa faute si c'est pour finalement ne rien dire ? On a bien compris que Paul George évoquait une certaine attitude de ses dirigeants. Et il est évidemment bien mieux placé que nous pour le savoir. Mais ça semble un peu facile. Surtout venant de la part d'un joueur qui a finalement forcé deux fois son transferts en trois ans.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest