Que sont-ils devenus ? Les Phoenix Suns 92-93

Que sont-ils devenus ? Les Phoenix Suns 92-93

Lors de la saison 1992-1993, une équipe a sacrément secoué les Bulls de Jordan et séduit beaucoup de fans : on prend des nouvelles des Suns 92-93.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.
Préc.1 / 7Suiv.

En 1993, les Phoenix Suns atteignent les Finales NBA pour la première fois depuis 1976. Après une saison quelconque (42-40), ils sont passés à un match 4 mythique (triple prolongation au Boston Garden alors que la série était à 2-2 de l'emporter. En 93, c'est au sortir d'une saison régulière magnifique (62-20) avec un Charles Barkley MVP et des ambitions légitimes de remporter le titre, la franchise se heurte, comme beaucoup, aux Chicago Bulls de Michael Jordan. Défaits 4 à 2, les Suns restent malgré tout encore aujourd'hui dans les mémoires comme l'une des équipes les plus enthousiasmantes à ne pas avoir remporté le titre.

Cette équipe de Phoenix, on l'a aperçue dans les épisodes de "The Last Dance" de ce lundi et on a eu envie de raconter l'histoire, post-carrière, de ces joueurs dont les trajectoires ont été diverses et variées.

Kevin Johnson

Kevin Johnson était ce qu'on peut communément appeler un p***** de joueur de basket. Le meneur titulaire des Suns était un métronome dans les années 90 et on parle sans doute trop peu de son niveau de jeu à cette époque. L'arrivée de Charles Barkley en 1992 lui a offert un partenaire de jeu à sa mesure. Malheureusement, son début de saison a pris du plomb dans l'aile à cause d'une hernie discale sévère et ce n'est qu'à mi-parcours que les deux hommes ont pu collaborer. Johnson a quand même eu un rôle prépondérant en playoffs jusqu'en Finales, où ses 62 minutes jouées dans le game 3 (remporté par les Suns après trois prolongations) restent aujourd'hui un record dans un match des Finales.

All-Star pour la troisième fois en 1994, il baissera progressivement en régime à cause de ses problèmes physiques, jusqu'à sa retraite en 1998 à seulement 32 ans. Kevin Johnson fera un bref comeback en 2000 pour une pige avec Phoenix, afin de remplacer Jason Kidd, blessé.

Huit ans après sa retraite en bonne et due forme, "KJ" marquera l'histoire en devenant le premier ex-joueur NBA à devenir maire d'une grande ville des Etats-Unis, Sacramento, sa ville natale, qui n'est autre que la capitale de la Californie. Johnson a décroché deux mandats et été déterminant au moment d'empêcher les Kings de quitter Sacramento.

La fin de son deuxième passage à la mairie est plus tumultueuse, puisqu'il a dû faire face à des accusations d'agression sexuelle, d'abord autour d'une affaire remontant aux années 90 pour laquelle il avait passé un arrangement financier, puis pour d'autres plus récentes lancées par plusieurs femmes.

Sa carrière politique et publique semble terminée. Il est toujours mariée à Michelle Rhee, une activiste dans le domaine de la scolarité.

Lire la suite
Préc.1 / 7Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest