Roy Hibbert, la tour de contrôle des Indiana Pacers

Roy Hibbert a réalisé un match de mammouth hier soir face à l'un des meilleurs pivot de la ligue, Tyson Chandler des New York Knicks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Roy Hibbert, la tour de contrôle des Indiana Pacers
2,18 m et 127 kilos, Roy Hibbert ne passe pas inaperçu sur un terrain de basket. Encore moins quand les adversaires des Indiana Pacers attaquent le cercle. Une fois le premier rideau franchi, ces derniers se retrouvent souvent nez à nez (ou plutôt nez à aisselles vu la taille du bonhomme) avec la tour de contrôle des jaunes et blancs. Cette nuit, les New York Knicks ont butté en vain sur le natif du Queens. Hibbert finira la rencontre avec 14 points, 8 rebonds et 5 contres, dominant totalement son adversaire direct Tyson Chandler. L'ancien pensionnaire de Georgetown, université réputé pour former les pivots (Patrick Ewing, Alonzo Mourning, Dikembe Mutombo, etc.), est une force de frappe défensive de premier plan pour son équipe, comme en atteste son coéquipier, David West :
"Selon moi c'est le meilleur défenseur intérieur de la ligue", résume le joueur d'Indiana au NY Post après le match.
S'il est difficile de décerner le titre honorifique de "meilleur défenseur intérieur" de la NBA, Roy Hibbert a de quoi intimider plus d'un joueur souhaitant pénétrer dans la raquette des Pacers. De quoi mettre ses coéquipiers en confiance :
"Je dis toujours aux gars : si vous vous faites passer, je serais là pour protéger le cercle autant que possible", explique le pivot des Pacers.
Avec ses cinq contres, le joueur de 26 ans a rendu la vie difficile aux joueurs des Knicks. Pourtant, il ne s'est pas toujours montré aussi efficace lors de ses premières saisons NBA. Prometteur, Roy Hibbert n'a jamais vraiment explosé comme un pivot de premier plan mais a tout de même réalisé des progrès non négligeables :
"Quand j'étais sophomore, j'ai fait des choix peu orthodoxes. Lorsque les gens partaient en vacances l'été, je restais bosser avec Frank Vogel au gymnase. On regardait des vidéos de Dwight Howard et on travaillait ma défense tout l'été. J'ai fait ça mes deux ou trois premières saisons en NBA. Je faisais beaucoup trop de fautes ! Frank m'a beaucoup aidé à travailler cet aspect du jeu."
Hier soir Roy Hibbert a terminé la rencontre avec une faute de moins que Chandler. Preuve que le travail paye.
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest