Les Sixers prêts à chambouler leur effectif en cas d’arrivée de Mike D’Antoni ?

Conscients que leur effectif ne colle pas à la philosophie de Mike D’Antoni, les Sixers pourraient faire partir plusieurs joueurs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Les Sixers prêts à chambouler leur effectif en cas d’arrivée de Mike D’Antoni ?

2020 reste un échec cuisant pour les Philadelphia Sixers. Dans des conditions très exceptionnelles il est vrai. Mais la franchise de Pennsylvanie, qui espérait jouer les premiers rôles, s’est fait sortir… dès le premier tour des playoffs. Ben Simmons ne jouait pas, certes, mais l’effectif XXL mis en place par les dirigeants a déçu toute la saison. Des noms sur le papier mais aucune cohérence sur le terrain.

Autre manque de complémentarité et de logique : ce roster actuel et l’envie de l’organisation de nommer Mike D’Antoni sur le banc. En effet, pourquoi faire venir un coach adepte sur small ball et du basket rapide au sein d’une formation qui compte deux intérieurs All-Stars et un autre joueur majeur incapable de shooter ? Peu de sens à première vue. Sauf que les Sixers seraient en réalité prêts à modeler le groupe pour permettre à l’entraîneur de développer ses idées.

Ce que ça implique tout de suite, c’est un transfert d’Al Horford. Mais ça, c’était dans les tuyaux avant quel que soit le coach qui débarque à Philly. Terriblement important à Boston, bête noire de Joel Embiid, on se demande parfois si les Sixers ne l’ont pas juste recruté pour éviter de se le coltiner en playoffs. Il semblait pourtant évident qu’il n’allait pas pouvoir évoluer de manière efficace au côté du Camerounais. Le duo n’a jamais vraiment fonctionné et Brett Brown était contraint de laisser Horford sur le banc malgré son gros contrat. Contrat (entre 28 et 26 millions jusqu’en 2023) qui rend d’ailleurs son trade très difficile. Il faudra sans doute sacrifier un atout (pick) pour refourguer l’intérieur à une autre équipe.

Mike D’Antoni cible prioritaire des Sixers, mais pour quoi faire ?

Autre cible, Tobias Harris. Il est aussi bien payé pour des prestations en-dessous des attentes. Le problème vient essentiellement du fait que les Sixers le faisaient jouer poste 3. Mais à cette époque, ce n’est plus possible. Pas avec son profil. Harris serait à la limite intéressant en tant qu’ailier-fort fuyant au côté d’Embiid. Mais avec la présence de Simmons en plus… ça complique la donne. Il faudrait deux tireurs d’élite autour.

Ou alors, les Sixers acceptent l’idée de se séparer de l’une des deux superstars (Embiid ou Simmons). D’Antoni pourrait construire un effectif redoutable avec l’un des deux et des shooteurs. Mais ce n’est pas d’actualité. La franchise est prête à lâcher du lest… mais pas ses deux joueurs majeurs. Pas encore.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest