Alexis Rabutépar Alexis Rabuté    

Rudy Gay n’est pas simplement venu pour gagner à San Antonio. Il compte y changer son jeu grâce à l'aide de Gregg Popovich.

C’est un nouveau Rudy Gay qui compte démarrer la prochaine saison. Oubliez le joueur réputé égoïste qui jouait dans des équipes faibles de la NBA. Sa signature aux San Antonio Spurs doit tout changer.

Tout d’abord, il passe évidemment d’une équipe mal classée (Sacramento Kings) à un candidat au titre. Mais c’est personnellement qu’il s’est aussi fixé des objectifs. Gay ne compte plus jouer de la même manière qu’avant.

« J’en ai parlé (avec Gregg Popovich) et nous avons eu plusieurs conversations », explique-t-il. « Mon jeu, c’est une chose. Mais quand une équipe veut vous signer, et que vous y allez, elle a forcément sa propre vision de vous. Donc évidemment, je veux franchir un palier en terme de jeu. Et si quelqu’un sait comment faire, c’est bien Gregg Popovich. »

Effectivement, cela aurait énormément joué. Outre le fait de prendre moins d’argent pour rejoindre une équipe plus forte, la perspective d’être le disciple de Coach Pop intéresse beaucoup Gay.

« Avant même de signer ici, j’avais un énorme respect pour lui », avoue-t-il. « C’est un gars pour qui j’irai batailler, un gars qui n’a pas peur de dire ce qu’il ressent sur et en dehors du terrain. »

Rudy Gay vient de subir une grave blessure avec cette rupture du tendon d’Achille. Par conséquent, il compte sur Popovich pour l’aider à devenir un joueur nouveau, différent de l’image qu’on a de lui actuellement.

« Je suis connu pour mettre des paniers, j’ai eu cette étiquette d’être juste un scoreur », reconnait-il. « Le jeu change beaucoup. Maintenant, tout est lié aux positions dans le basket. Le mieux, c’est d’avoir le plus de gars qui peuvent jouer à plusieurs postes. Il n’y a pas grand chose à dire là-dessus. Vous avez des équipes comme Golden State, Houston qui ont toutes des gars qui peuvent switcher. Je pense que je peux amener ça à l’équipe. »

Même si ce n’était pas en NBA, Gay avait montré un potentiel intéressant en poste 4 avec Team USA. Peut-être que les Spurs vont l’utiliser ainsi.