Affaire Boris Diaw : divorce confirmé mais priorité au transfert

Entre Boris Diaw et Charlotte c'est fini. Reste à se mettre d'accord sur les modalités de la rupture.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Affaire Boris Diaw : divorce confirmé mais priorité au transfert
Comme on vous l'annonçait ce matin dans notre report sur le match entre Orlando et Charlotte, Boris Diaw n'a pas joué la rencontre. Paul Silas, dont on vous disait hier qu'il ne supportait plus l'apathie offensive de son power forward, a décidé de laisser Diaw sur le banc, mettant ainsi un terme à sa série de 384 matches joués consécutivement en NBA. Et comme en plus Charlotte l'a emporté face au Magic, on peut imaginer les conclusions du stratège des Bobcats... Rod Higgins, président des opérations basket de Charlotte, a confirmé dans les colonnes du Charlotte Observer qu'il avait rencontré l'agent de Boris Diaw et qu'ils avaient discuté de l'avenir du n°32 au sein de l'effectif.
"Boris et moi avons eu un rendez-vous avant le All-star break. Nous avons parlé de quelques sujets", expliquait Higgins. "La question du buyout, ça a été soulevé de leur côté, par Doug (l'agent de Diaw). Nous n'avons pas été plus loin dans cette voie."
Dans le cas où Charlotte et Diaw se mettraient d'accord sur un buyout, la franchise a alors jusqu'au 23 mars pour couper son joueur. Diaw perdrait alors une partie de son salaire annuel de 9 millions mais pourrait dans ce cas signer avec une nouvelle équipe notamment en vue des playoffs. Mais pour le moment, Charlotte ne compte pas couper son joueur. Ils tenteront en effet de le transférer avant le 15 mars afin de récupérer une contrepartie. C'est ce qu'a confirmé Higgins.
"Il n'en est pas question", expliquait Higgins au sujet d'un buyout. "Cette conversation, si elle a lieu, arrivera après la deadline."
Le contrat de Diaw arrivant à expiration devrait pouvoir intéresser quelques franchises qui souhaiteraient faire du vide dans leur masse salariale pour cet été. Mais Charlotte, qui est en pleine reconstruction, ne compte certainement pas sacrifier sa flexibilité estivale pour récupérer un gros contrat inutile. En revanche, s'ils peuvent récupérer un joueur valable qui n'est plus le bienvenu dans son équipe, cela devrait pouvoir les intéresser. Affaire à suivre...
Afficher les commentaires (59)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest