Andray Blatche : « Je veux juste rejouer »

L'ancien Wizard cherche toujours un point de chute.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andray Blatche : « Je veux juste rejouer »
Au chômage depuis maintenant un mois, Andray Blatche commence à se rendre compte qu'il sera compliqué pour lui de trouver une terre d'accueil d'ici l'ouverture de la saison. D'après le Washington Post, l'ancien intérieur de Syracuse a bossé dur cet été pour retrouver son poids de forme et aurait attiré l'attention de San Antonio et de Miami. Mais à l'heure où les franchises commencent à boucler leur recrutement, Blatche n'a toujours pas reçu une offre concrète.
« Ma destination de rêve en ce moment c’est de revenir sur le terrain. C’est la vérité. Je veux simplement rejouer. C’est ce que j’aime faire. Ce n’est pas important si c’est au Heat, aux Spurs ou en D-League. Peut-importe du moment que je peux jouer au ballon sur le terrain. » « J’aime ce sport, je suis un fan de ce sport. J’adore jouer au basket. C’est la seule chose que j’ai toujours sur faire depuis que je suis petit. Le basket c’est quelque chose de très, très important pour moi. »
Le basket n'a toutefois pas toujours été une priorité pour le Blatche. Drafté en 2005 par les Wizards, le jeune Andray a longtemps eu du mal à se plier aux exigences de la NBA, ce qu'il reconnait aujourd'hui.
« C’était difficile. Venir d’une petite ville comme Syracuse et arriver dans une grande ville comme Washington où il y a beaucoup d’universités et les plus folles soirées. Je suis arrivé comme un jeune gosse et je n’ai pas tout de suite établi mes priorités. Le basket n’était plus un plaisir, c’était mon job. J'ai mis quelques années à réaliser ça. Et quand cela a été le cas, j’ai été meilleur. »
Epilogue d'un grand gachi, les dirigeants de Washington, lassés de conserver un joueur en méforme et difficilement gérable, ont décidé de se séparer de Blatche et de son gros contrat en l'amnistiant cet été. Une épisode dont le joueur qui fêtera ses 26 ans ce mercredi souhaite se servir pour rebondir et faire table rase du passé.
« Mon amnistie n’a pas été une blessure. C’était plus une bénédiction. Je cherche à ce qu’on me donne ma chance quelque part pour relancer ma carrière et devenir le joueur que j’étais. »
Reste maintenant à savoir quelle franchise sera prête à parier sur lui.
Afficher les commentaires (15)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest