Ces « vieux cons » qui s’en prennent aux Warriors

De plus en plus d'anciennes gloires s'amusent à critiquer Stephen Curry et les Golden State Warriors. Que d'agitation chez nos retraités !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Ces « vieux cons » qui s’en prennent aux Warriors
Comparer les époques et les générations est rarement productif, même si on peut toujours s'amuser à imaginer quelle légende aurait pris le dessus sur l'autre et quelle équipe phare de sa génération aurait pris le dessus sur celles qui l'ont précédé. L'obsession développée par pas mal de "glorieux anciens" ces dernières semaines au sujet des Golden State Warriors est assez curieuse mais finalement très compréhensible. Pour la plupart, le niveau atteint par les Californiens et leur star Stephen Curry risque de les reléguer un cran plus bas dans l'histoire de la NBA...

Phil Jackson

Ce qu'il a dit : S'il a expliqué après coup avoir surtout voulu comparer leurs styles de jeu et le côté excitant de leur forme sur une période donnée, le "Zen Master" a quand même osé mettre sur le même plan Stephen Curry, deux fois MVP (sauf cataclysme), champion NBA et shooteur le plus phénoménal de tous les temps, et Mahmoud Abdul-Rauf, l'ancien joueur de Denver. On a rien contre celui que l'on a d'abord connu sous le nom de Chris Jackson et c'était même un joueur franchement fun à voir jouer à l'époque. Mais troller à ce point en est presque indécent... Pourquoi il a la rage : Parce que dans sa philosophie, une équipe qui mise sur le shoot extérieur ne peut pas prospérer. On se souvient d'un premier tweet écrit l'an dernier où il demandait ironiquement comment les choses se passaient pour les équipes dont le jeu était axé sur le tir à 3 points. Avant, plein de mauvaise foi, qu'il voulait simplement des informations statistiques à ce sujet... Phil ne supporte pas d'être has been et dépassé. Surtout des sorties de ce genre font provisoirement oublier ses errements à la tête des Knicks. Une petite diversion en somme... Ce qu'on lui conseille : De se concentrer sur le boulot colossal qu'il a devant lui pour rendre les Knicks moins ridicules. Peut-être aussi de commencer à opter pour un peu de small ball ?

Oscar Robertson

Ce qu'il a dit :  "Curry shoote bien à cause de ce qu'est devenu le basket aujourd'hui. Quand on est capable de dunker ou de marquer un tir à trois points, on dirait presque que l'on est la meilleure chose qui soit jamais arrivée. A mon époque, quand on un adversaire marquait à 3 points, sur l'action suivante on était sur lui à lui mettre la pression pendant le reste du match. Ces coaches ne comprennent pas le basket". Double tacle donc, de la part de "Big O", qui considère à la fois que Curry et les Warriors n'ont pas autant de mérite que les équipes vintage parce que leurs adversaires sont soft, et que les coaches actuels sont incompétents. Pourquoi il a la rage : Parce que parmi les joueurs les plus forts de l'histoire du basket, on oublie souvent de le mentionner. On parle d'un type qui a été champion NBA, 12 fois All-Star et capable d'enregistrer un triple-double de moyenne sur une saison. La frustration de voir les Warriors récolter autant de louanges après un an et demi seulement de performances l'a peut-être un peu fait sortir de ses gonds... Ce qu'on lui conseille : D'accepter l'évolution du jeu et d'aider Draymond Green à lui aussi sortir une saison en 3D de moyenne en lui filant quelques conseils.

Ron Harper

Ce qu'il a dit : "Les records sont faits pour être battus, mais je peux vous dire qu'on aurait sweepé cette équipe à l'époque", avait lancé cet ancien membre des fameux Bulls au bilan de 72-10 pour répondre à une question sur Twitter, avant de reconnaître que les Warriors pourraient peut-être gagner deux matches... Soûlé par les attaques des fans de Golden State dans la foulée, il avait pris du recul sur le réseau social... Pourquoi il a la rage : La jeune génération ne connait des Bulls de l'époque que Michael Jordan, Scottie Pippen et Dennis Rodman. Si Golden State bat bien le record cette saison, il risque de complètement passer à l'as dans la mémoire collective... Ce qu'on lui conseille : De ne pas répondre à toutes les questions qu'on lui pose sur Twitter. Même un "What's up Ron ?" peut vite dégénérer...

Charles Barkley

Ce qu'il a dit : "Les Bulls tueraient cette petite équipe. Qui défendrait sur Scottie et Michael ? Et Dennis ? La NBA de notre époque aurait brutalisé Golden State. Les règles ont changé, on ne peut plus mettre nos mains sur les joueurs".  "Chuck" a reconnu ses torts et a même arboré un T-Shirt "Jump shooting teams 1-0 Barkley". Mais il ne porte pas pour autant les Warriors dans son coeur et ce style de jeu ne lui convient toujours pas. Il le répète fréquemment dans l'émission Inside the NBA. Pourquoi il a la rage : Chuck espérait sans doute que Stephen Curry  le rejoindrait dans le club des grands joueurs qui n'ont jamais remporté de bagues NBA. Barkley voulait un peu de sang neuf vu que Pat Ewing, Karl Malone et John Stockton viennent de moins en moins aux soirées... Ce qu'on lui conseille : De manger moins de donuts. Aucun rapport avec le sujet, on pense juste à sa santé.

Stephen Jackson

Ce qu'il a dit : "Mon équipe des Warriors en 2007 aurait battu celle d'aujourd'hui. On a battu Dallas, qui était n°1 de la ligue". Il suffit de voir la réaction de Zach Lowe à ses côtés pour comprendre que personne de sensé ne peut penser ça. On adorait cette équipe avec Baron Davis et compagnie avec la mentalité offensive de Don Nelson. Mais "Jax" a juste voulu se faire un peu mousser pour qu'on parle de ses débuts comme analyste. https://www.youtube.com/watch?v=03ZMnJvrQbU Pourquoi il a la rage : Justement parce qu'il pensait avoir fait partie de la meilleure équipe des Warriors des années 2000... Ce qu'on lui conseille : De se contenter de cracher sur Byron Scott, c'est bien plus drôle et moins compliqué.

Walt Frazier

Ce qu'il a dit : "La défense était mon fort. Je me suis occupé d'Oscar Robertson, de Jerry West, d'Earl Monroe ou de Dave Bing, tous ces joueurs phénoménaux. Aujourd'hui, si je devais défendre sur Curry, peut-être qu'il marquerait 25 paniers à 2 points, mais jamais 13 paniers à 3 points. Je le pousserais jusque dans la raquette". Le joueur le plus fashion de l'histoire du basket et l'une des plus grandes légendes de l'histoire des Knicks a expliqué qu'il était parfaitement d'accord avec Oscar Robertson. Pourquoi il a la rage : Parce que ça fait des années qu'il commente les matches des Knicks. 82 matches par an ! Imaginez les séquelles mentales que cela peut avoir pour un homme aussi âgé que "Clyde" (70 ans). Ce qu'on lui conseille : De prendre du recul à la télé et de s'occuper à plein temps de son excellent "Wine and Dine" sur la 10e avenue à New York.

Cedric Ceballos

Ce qu'il a dit : L'ancien coéquipier de Charles Barkley chez les Suns "ne pense pas que son équipe de Phoenix aurait eu des problèmes avec ces Warriors". Notamment parce que "Chuck" aurait fait souffrir Draymond Green. "Demandez à ceux qui font la même taille que Charles s'ils n'ont pas été ridicules à l'époque", a-t-il même précisé. Quant à Steph Curry, il aurait, selon Ceballos, souffert facec à Kevin Johnson, un meneur comme on n'en fait plus". Pourquoi il a la rage : Ceballos a probablement eu envie d'envoyer quelques fleurs à Charles Barkley pour qu'il le pistonne et l'aide à intégrer l'équipe des consultants de TNT. Nous ne voyons pas d'autre explication... Ce qu'on lui conseille : De couler des jours heureux à Maui, l'île d'Hawai où il a vu le jour. Pourquoi venir embêter les gens quand on peut se réveiller au soleil et les pieds dans l'eau ? A la limite, il peut peut-être essayer de filer quelques conseils à un apprenti dunkeur pour mettre fin à l'hégémonie de Zach LaVine au Slam Dunk Contest.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest