Les Cavaliers ont perdu le match qu’il ne fallait pas perdre

Les Cavaliers ont perdu le match qu’il ne fallait pas perdre

Cette fois-ci, c'est cuit. Les Cavaliers ne seront pas champions cette saison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Trois minutes à jouer, six points d’avance… et donc finalement une nouvelle défaite. L’issue du Game 3 est terrible pour les Cleveland Cavaliers. Vraiment terrible. Ils ont encaissé un 11-0 dans les 180 dernières secondes, avec notamment 7 points inscrits par Kevin Durant. Leur bourreau. L’homme qui fait toute la différence entre l’an dernier, quand LeBron James et ses coéquipiers ont pu parachever le plus beau comeback de l’histoire du basketball, et cette saison, quand ils sont au bord de l’humiliation d’une défaite en quatre manches sèches. Cette nuit, les champions en titre ont perdu le match qu’il ne fallait surtout pas perdre. Ils ont complètement craqué dans les moments les plus importants, ratant notamment huit tirs pendant ces trois minutes décisives. Ils ont eux-mêmes saboté les nombreux efforts fournis toute la soirée en multipliant les cagades pendant que KD remettait tranquillement les siens au contrôle. C’était le match qu’il ne fallait pas perdre parce qu’ils se retrouvent maintenant menés 3-0. Remonter le 1-3 en juin dernier, c’était déjà quelque chose de grand. Rendu possible par un James extraordinairement fort. Un Kyrie Irving décidément tranchant. Mais 3-0 ? Contre ces Golden State Warriors ? Ceux de Durant ? Cela semble juste impossible. C’était le match qu’il ne fallait pas perdre parce qu’Irving et James se sont surpassés. Il sera extrêmement difficile pour eux de faire mieux que les 77 points qu’ils ont cumulé cette nuit. Et encore moins quatre fois d’affilée. Car la réalité est troublante : malgré un grand Kyrie, malgré un grand LeBron, les Cleveland Cavaliers ont encore perdu. Ils ont gaspillé cette cartouche. Ils ont gaspillé le « LeBron and Kyrie Game ». C’était le match qu’il ne fallait pas perdre parce que J.R. Smith s’est réveillé. Inexistant depuis le début de la série, il a cette fois eu un impact positif. Il a inscrit 16 points, avec cinq tirs derrière la ligne à trois-points. Mais quand l’un s’est élevé, les autres joueurs de complément des Cavs n’ont malheureusement pas suivi la marche. Tristan Thompson a terminé avec 0 point et 3 rebonds. Kyle Korver a mis huit points mais, globalement, le banc n’a absolument pas pesé.

Sur ce match, les Cleveland Cavaliers ont dominé les Warriors...

C’était le match qu’il ne fallait pas perdre parce que les Warriors n’étaient pas particulièrement dominants. Ils ont semblé gênés par l’agressivité et l’énergie des Cleveland Cavaliers. Ils étaient moins à l’aise. En conséquence, ils ont donc perdu beaucoup de ballons (18). Laissés absolument seuls par la défense, Draymond Green et Andre Iguodala n’ont pas fait payer leurs adversaires à trois-points (1/6 derrière l’arc à eux deux). Mais leurs camarades ont su faire sans… Ce même Green a d’ailleurs dû composer avec des problèmes de fautes, tout comme Zaza Pachulia. De quoi perturber la défense d’élite des Warriors. Ce match sentait pourtant bon. L’élan semblait en leur faveur, parfois même quand il courait après le score. Il y avait quelque chose qui se dégageait. Une note d’espoir. L’impression que là, ça y est, ils tenaient un truc. Chose. Truc. C’est très abstrait. C’est bien le problème. Ce sentiment était juste un trompe-l’œil. Tout tournait en leur faveur puis ils ont perdu. C’était donc encore une fois insuffisant. Ça l’est toujours avec ces Warriors. C’est écœurant pour Cleveland (et pour une partie de la NBA qui se demande déjà comment jouer le titre dans les cinq ans à venir). C’est même à se demander s’ils peuvent être battus. Les Cavaliers ont respecté le plan de jeu, leurs stars ont été incroyables… quelles solutions restent-ils ? Prier ? Croire au miracle ? Le silence de plomb de la Quicken Loans Arena après le buzzer final en disait long : ils sont déjà battus. Battus parce qu’ils ont perdu le match qu’il fallait clairement ne pas perdre.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest